Saint James : sur tous les fronts

Mathieu Sorosina, Luc Lesénécal et Valentin Porcher.

Lorsque l’on parle de maille française, le nom de Saint James revient systématiquement, à la fois comme marque avec une collection sans cesse en évolution, mais également comme partenaire avec d’autres marques, des artistes et des vedettes de cinéma pour de nombreuses collections capsules.

Cette année encore, Saint James est sur tous les fronts et il est difficile de passer à côté de son actualité. Bousculer les habitudes et le train-train semble être le dogme insufflé par Luc Lesénécal, PDG de la marque, à ses équipes. Jamais loin de la mer et des terrains de sport, le tricoteur normand a profité de l’inauguration de son nouveau magasin de Caen pour signer à nouveau un partenariat avec le Stade Malherbe de Caen. À l’occasion du prochain départ du Vendée Globe, il a également lancé quelques iconiques de son vestiaire marin aux couleurs de cette course prestigieuse dont un masque de protection sans couture Catégorie 1.

Saint James a déjà signé plusieurs collaborations remarquées avec Eden Park, Le Slip Français, Choisis-Moi, Avnier d’Orelsan et Sébastian Strappazzon, la boutique de l’Élysée ou l’actrice Alice Pol. Aujourd’hui, c’est au tour d’Olow de s’associer avec la marque pour présenter une nouvelle collection. Olow, c’est une mode intergénérationnelle qui donne vie aux délires créatifs des deux fondateurs, Mathieu Sorosina et Valentin Porcher. Pour cela, ils n’hésitent pas à faire appel à des artistes, des peintres, des tatoueurs, des graphistes, des illustrateurs ou des photographes… Des artistes reconnus sur la scène internationale, mais aussi des étudiants talentueux. Olow est également le reflet de leurs convictions environnementales, éthiques et morales. Des convictions qui parlent à l’oreille de Luc Lesénécal, toujours prêt à explorer de nouveaux univers créatifs éco-responsables.

L’essentiel de la collection est réalisé dans les ateliers normands, sauf le tee-shirt Marcel et le sweat Grémant qui sont confectionnés au Portugal. Pour le reste, pas de doute, on reconnaît la qualité du mailleur normand que ce soit pour le pull Drukkin avec ses manches originales au dessin asymétrique ou encore pour le bonnet Haddock avec son revers co-brandé qui signe la collaboration Saint-James x Olow. L’originalité des créations Olow s’exprime également sur la marinière Sardines avec sa broderie exclusive signée de l’artiste Julie Guillem.

www.saint-james.com

Partagez cet article :