Sauge : des sacs du Pays d’Auge

Lancé par Camille et Charlotte, l’atelier Sauge propose une maroquinerie 100 % made in France et intemporelle. Signature de la marque, tous les sacs sont ornés d’au moins une pièce en bois massif.

Anciennes collaboratrices d’une célèbre grande maison de maroquinerie et bagagerie installée à Doucey en Normandie, Camille et Charlotte ont décidé de voler de leurs propres ailes en créant Sauge, les sacs du Pays d’Auge. L’atelier prend racine dans les environs de Lisieux où les deux amies dessinent et cousent leurs sacs et autres accessoires en cuir dans la plus pure tradition de la maroquinerie. Tous les modèles sont fabriqués à partir de composants sourcés en France. Les cuirs viennent d’Alsace, les bois de chez un ébéniste de Bayeux et les doublures sont réalisées dans un coton biologique.

Six modèles de sacs sont proposés en plusieurs coloris à partir de différents cuirs de veau ou de taurillon et en finitions lisse ou grainée. Charlotte et Camille ont chacune un sac à leur nom comme pour mieux affirmer leur indépendance et leur créativité. Le Charlotte est un sac cartable avec rabat et poignée en plus de la bandoulière. La signature bois se fait discrète autour de l’enchape en cuir pour l’anneau de portage. Pour Camille, le modèle prend la forme d’un sac seau indémodable et pratique avec sa poche intérieure zippée et sa fermeture par cordon de serrage en cuir. La pièce en bois de houx, de merisier ou de frêne, selon la couleur du cuir, sert à maintenir le sac fermé. La marque propose également un très pratique portefeuille composé d’une poche zippée, d’une poche carte 4 compartiments et de deux grandes poches plates baptisé du doux nom de Marguerite.

Conscientes de leur savoir-faire et de l’intérêt qu’il suscite, les deux entrepreneuses ont choisi de le faire partager en ouvrant leur atelier via le site Wecandoo qui référence sur la France tous les lieux d’artisanat à portée de main. Sauge en fait partie et, avec l’aide de Camille ou de Charlotte, vous pourrez coudre votre ceinture, un sac cabas ou une pochette enveloppe lors d’un de ces stages d’initiation. À vous de choisir la couleur du cuir, celle du fil et l’article que vous voulez fabriquer de vos mains. L’expérience est riche d’enseignements et l’apprenti maroquinier comprend très vite ce que veut dire prix de revient. Notez que Sauge propose également une gamme “Zéro Gâchis” où l’on retrouve tous les modèles de sacs et de petite maroquinerie présentant un très léger défaut dans la couture ou le cuir. Les prix sont bien évidemment calculés en conséquence.

www.sauge-maroquinerie.com

Partagez cet article :