Saint James et ses collaborations !

Depuis plusieurs années, Saint James associe son nom à de jeunes créateurs ou à des marques avec, comme unique volonté, de mettre en avant les richesses de notre artisanat et de nos savoir-faire. Retour sur une année 2021 riche en collaborations !

Est-ce parce qu’il est le président de l’Association Nationale des Entreprises du Patrimoine Vivant (ANEPV) que Luc Lesénécal, PDG de Saint James, et ses équipes mettent autant d’énergie à promouvoir des collaborations aussi diverses ? “Près de 1 400 entreprises sont labellisées EPV à ce jour et cela représente plus de 63 000 emplois et un chiffre d’affaires cumulé d’environ 14 milliards d’euros. Plus de la moitié sont des entreprises s’adressant directement aux consommateurs, mais beaucoup d’autres n’ont pas cette visibilité”, nous confirme Luc Lesénécal. Et de rajouter : “La mode est un vecteur essentiel pour promouvoir ces savoir-faire, mais nous sommes également très actifs sur les salons et avec notre programme de pop-up stores itinérants pour mettre en valeur les entreprises participantes”.
Si l’action de l’ANEPV est primordiale pour ces marques et entreprises, elle s’associe parfois avec celle que Saint James initie chaque année à travers ses propres collaborations. On a connu celles des années précédentes avec Avnier, la marque d’Orelsan, ou encore avec Pyrenex, mais 2021 a été un cru particulièrement riche.

Arpin

Plus que bicentenaire, cette filature savoyarde est depuis peu labellisée EPV. Certains de ses métiers à filer sont classés au titre des Monuments Historiques et enregistrés à l’inventaire du Patrimoine National. Le pull marin Moraine Arpin reflète les valeurs communes à ces deux entreprises pourtant géographiquement éloignées. Inspiré des pulls marins traditionnels, il est agrémenté par les coudières et les empiècements d’épaule en toile de laine Arpin.

Blacklisted

Découvert lors du dernier MIF Expo, le pull marin Rochefort en laine Mérinos signé Blacklisted est proposé en édition limitée à seulement 250 exemplaires. Une pièce rare ornée de boutons en porcelaine nacrée peinte à la main par le céramiste Yann Pétillaud et rehaussée d’une broderie réalisée artisanalement par Solenne Jolivet, artiste textile et brodeuse d’art. 25 kilomètres de fil pour un pull marin numéroté.

Caval

La marque est connue pour ses sneakers asymétriques fabriqués au Portugal d’où la création unique réalisée dans les ateliers de Saint James avec ce pull tricoté en maille de laine color-block et ses finitions bord-côte en bas des manches et du torse. Un pull unisexe à la coupe ample portant la signature sur le bas de la manche gauche.

Isabelle Ballu

Avec le pull Batignolles, la créatrice Isabelle Ballu réinvente le pull marin. Tricoté dans les ateliers normands, il est reconnaissable à ses rayures contrastées sur le côté qui lui apportent une touche originale et élégante. Une jupe en laine et un béret reprennent les codes de la styliste pour cette collaboration.

Kiplay Vintage

Association de Normands avec cette collection réunissant la célèbre marinière et le pull marin, agrémentés par des coudières réalisées dans une toile imprimée façon carte ancienne de la Normandie. Une signature propre à Kiplay Vintage pour ses doublures dans ses collections. Cette collaboration célèbre l’attachement des deux marques aux savoir-faire normands.

La boutique de L’Élysée

Pour sa boutique officielle (dont toutes les recettes servent à la rénovation du patrimoine du palais de L’Élysée), Saint James a pour cette année revisité son pull Brégançon aux couleurs de la République Française avec son liseré tricolore. Il reprend les codes de la marque normande avec son col rond, son épaule boutonnée et sa laine tricotée en côte 1×1.

Le Centre des Monuments Nationaux

Cette collaboration dure depuis quelques années déjà à la demande du Centre comme avec ce pull Mont Saint Michel orné du logo de la célèbre Abbaye. On trouve également dans cette collection une marinière, un bonnet et une écharpe Arc de Triomphe.

Le Parapluie de Cherbourg

La Normandie est encore une fois à l’honneur avec cette collaboration où, pour une fois, ce n’est pas un produit Saint James qui sert de support, mais le célèbre parapluie. L’Antibourrasque possède une toile finement brodée du logo Saint James en ton sur ton. Ce modèle porte bien son nom avec ses baleines en fibre de verre et sa poignée courbe en châtaignier.

Le Slip Français

Avec son col rond remaillé, le pull marin Matelote est la nouveauté de l’année. Dessiné spécialement pour la femme, il se caractérise par sa carrure réduite, une plus grande longueur et ses coudières arborant un magnifique motif à chevron noir et blanc que l’on retrouve également sur le premier bouton.

La Marine Nationale

L’incontournable du vestiaire féminin – le pull marin Astrolabe – est un basique du vestiaire marin avec sa coupe ajustée et son col rond agrémenté de trois boutons dorés aux armes de la Marine Nationale. Tricoté en pure laine vierge, il fait partie d’une vaste collection réalisée à la demande de la Royale et qui comprend des marnières et des cabans pour hommes et femmes.

Ôbaba

C’est l’une des plus régulières collaborations avec le fabricant de ce drap de bain confectionné avec un voile de coton léger tissé dans les Vosges qui ne laisse pas passer le sable. Il est naturellement doux et compact et ne pèse que 390 g pour le modèle XXL+ de 5 m2 avec ses quatre “piquetas” et son ruban élastique pour faciliter le transport.

Romain Brifault

On retrouve la signature du styliste Romain Brifault sur ce pull marin pour homme tricoté en point de Rome à la coupe droite soulignée par les deux zips en métal non fonctionnels sur les épaules. La collection se compose également de pulls femme, d’un long manteau et d’un pantalon.

Transat Jacques Vabre

Pour l’édition 2021 de cette transat en double, un partenariat est né pour célébrer cette course créée en 1993. Les amoureux de la mer et de la course au large sauront apprécier ce pull marin baptisé Mondiovision orné de coudières aux couleurs de la Transat.

Voilà une année 2021 bien remplie avec de nombreuses collaborations qui font de Saint James une véritable locomotive du made in France, ouvrant généreusement ses ateliers à d’autres marques ou de jeunes créateurs. Son implication dans le tissu économique national et normand est constante à l’image de son partenariat avec le Stade Malherbe de Caen et Luc Lesénécal avec ses équipes entendent bien ne pas s’arrêter là. Pour 2022, notre petit doigt nous dit qu’il est question, entre autres, d’une collaboration automne/hiver avec un célèbre tailleur de jeans labellisé EPV installé en Corrèze…

www.saint-james.com

Partagez cet article :