Raidlight relocalise

Bonne nouvelle pour les traileurs français ! L’équipementier Raidlight vient de relocaliser une partie de sa production en France sur son site historique de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Un pari réussi !

La course à pied en montagne connaît un vif succès et les “traileurs” français sont de plus en plus exigeants sur la qualité, la technicité et l’origine de leur équipement. En 2011, Benoît Laval, fondateur et champion de France de Trail, crée l’Outdoor Lab en plein cœur du massif de la Chartreuse, un nouveau siège social et magasin d’usine qui devient la première station de trail d’Europe à plus de 1 000 m d’altitude. C’est sur ce site d’exception que Benoît relance une production made in France de vêtements et accessoires de course à pied et de trail. Il profite pour cela d’un atelier de 500 m2 disposant d’une ossature bois surmontée de 300 m2 de production photovoltaïque. Ici, une dizaine de techniciens et couturières confectionnent pour l’homme et la femme des produits légers et innovants destinés à la course en montagne. L’ambition est de produire de 10 000 à 20 000 pièces dès l’année 2021. Des shorts, des maillots, des sacs à dos et des ceintures pochettes sortent de cet atelier depuis début mars. Une relocalisation, certes partielle, mais très importante pour Benoît Laval qui affirme : “C’est un choix délibéré et volontaire de produire une partie en France pour proposer le choix au client d’acheter made in France”. Partielle, car Raidlight commercialise également des vêtements conçus en France, mais encore fabriqués hors de nos frontières pour des questions de coûts et de technologie.

L’atelier abrite toutes les machines nécessaires à ce travail très technique de découpe au laser et d’assemblage par thermocollage ou coutures ultra fines pour la confection de vêtements haut de gamme destinés au trail. La collection homme et femme associe confort et écoresponsabilité tout en utilisant des technologies de pointe pour rendre les vêtements encore plus légers et performants.

Cerise sur le gâteau, Benoît Laval utilise le polyester recyclé pour la confection des maillots et des shorts. Certes, le prix est plus élevé, mais cette action pour la planète fait partie du leitmotiv qui anime bon nombre de traileurs. Notez que l’atelier dispose bien évidemment d’un département R&D qui travaille au quotidien pour que les produits finaux soient amenés à évoluer pour être encore plus techniques et designs. Pour bien différencier les produits made in France, le site de Raidlight dispose d’un onglet dédié et, dans quelques jours, il sera possible de géolocaliser l’un des 40 premiers détaillants de la marque le plus proche de chez vous.

www.raidlight.com

Partagez cet article :