Pequignet : naissance d’un mouvement horloger français

Avec le lancement en édition limitée de la Pequignet Attitude Or Rose, la célèbre manufacture de Morteau redonne ses lettres de noblesse à l’horlogerie française. Mais le fait le plus marquant est que cette montre est animée par le tout nouveau mouvement mécanique tout droit sorti des ateliers de la Manufacture Pequignet.

On ne va pas bouder notre plaisir à l’heure où l’on parle de relocalisation tant il est vrai que la création et la fabrication en France d’un nouveau mouvement mécanique à remontage automatique sont une sacrée nouvelle. Nos horlogers ont du talent, c’est un fait, mais de là à concevoir et façonner un calibre totalement nouveau, c’est une autre paire de manches. Mais ceux de la Manufacture Pequignet l’ont fait ! Oh bien sûr, c’est du haut de gamme et, autant le dire tout de suite, les 100 premiers exemplaires de cette édition limitée Attitude Or Rose sont proposés à 9 000 euros. La bonne nouvelle est que ce mouvement va se retrouver très prochainement dans des modèles acier ou titane à des prix beaucoup plus attractifs (on parle d’entrée de gamme aux environs de 2 000 euros).

La création d’un nouveau mouvement horloger français est une grande nouvelle que l’on attendait depuis des mois, pour ne pas dire des années. Pour les amateurs de belles mécaniques horlogères, ce mouvement Initial EPM0 3 dispose d’un remontage automatique à double sens avec une masse oscillante ajourée décorée par un usinage en colimaçonnage avec un lys en relief. Il est doté d’une réserve de marche de 65 heures.

L’Attitude Or Rose dispose d’une boite de 39 mm pour une épaisseur de 9,2 mm. Le cadran est façon ivoire avec des index facettés dorés or rose (5N) et des aiguilles frappées arrondies dorées 5N. Notez que le numéro N°XXX/100 de l’édition limitée est peint à la main sur le cadran. Ce cadran très sobre est protégé par une glace saphir bombée antireflet. Le fond est vissé avec, au centre, une glace saphir permettant d’admirer la masse oscillante et une partie de la mécanique. Le pourtour en or rose est gravé au nom de la manufacture et de l’indication d’étanchéité à 5 atmosphères ainsi que de la teneur en or pur (Au750). Soit environ 75 % d’or pur plus les métaux pour lui donner sa couleur rose et augmenter sa dureté. L’Attitude Or Rose dispose d’un bracelet alligator gold foncé avec surpiqures fabriqué en France avec une boucle ardillon en or 5N avec la fleur de lys en relief.
Cette nouvelle montre a réclamé plus de deux années d’efforts et de recherches pour la création de son mouvement Manufacture. Une petite prouesse lorsqu’on sait qu’une grande partie des machines n’existent plus en France, notamment pour la fabrication de certaines pièces. “Nous avons les compétences puisqu’une bonne partie de nos horlogers traversent quotidiennement la frontière pour travailler en Suisse, mais nous n’avons plus les machines pour fabriquer un système complet – balancier, ancre et échappement – pourtant indispensable à toutes mécaniques horlogères”, explique Dani Royer, président de Pequignet. “La relocalisation d’un tel outil industriel demanderait de très gros investissements et de nombreuses années avant de le rendre opérationnel et surtout rentable”, conclut-il.

La création d’un tel mouvement conçu et fabriqué à plus de 80 % en France est déjà une prouesse qui va intéresser les amateurs de montres françaises d’exception comme avec ce modèle Or Rose. Reste que l’arrivée prochaine de modèles financièrement plus accessibles en acier ou en titane ne fera qu’amplifier le retour au premier plan de la manufacture française. À n’en pas douter, le phénomène devrait même profiter à d’autres marques qui vont pouvoir se fournir auprès de Pequignet et revendiquer encore plus leur part de made in France pour leurs prochaines créations. Si toutes les planètes s’alignent durant les prochaines années, c’est toute l’industrie horlogère française qui devrait tirer parti de la naissance de ce nouveau Calibre Initial EPM0 3 et de ses futurs dérivés.

www.pequignet.com

Partagez cet article :