Pâquerette & Compagnie agite le lait de vache

Cette nouvelle marque du groupe laitier Triballat Noyal révolutionne le rayon lait de nos supermarchés avec son mix lait de vache et boisson végétale.

L’arrivée d’une nouvelle marque de produits laitiers est toujours une petite révolution sur un marché où l’offre ne fait que s’étoffer. Les consommateurs ont, depuis des années, imposé un besoin constant de nouveautés et, parallèlement, sont apparues des tendances fortes en matière de santé avec les boissons végétales. L’idée géniale de Pâquerette est donc de proposer un mix lait de vache et boissons végétales. Pour tous ceux qui veulent une boisson plus gouteuse qu’un simple lait de vache demi-écrémé au goût parfois insipide, Pâquerette arrive avec ses trois nouvelles boissons : avoine, amande et noisette.

Mixer son bon lait de vache avec des boissons végétales, voilà le concept de Pâquerette & Compagnie. Pour cela, l’entreprise bretonne est partie de sa propre production laitière avec 50 % de lait de vache français, collecté en Bretagne, à moins de 16 km de la laiterie. Pas d’additifs, pas d’arômes artificiels, rien que du bon lait et ces fameuses boissons végétales (ne contenant ni lactose ni cholestérol) que l’on obtient par mélange d’eau avec des fruits ou des graines d’oléagineux ou de céréales. Par ailleurs, ces boissons sont fabriquées à partir de produits issus de filières locales, dans le plus grand respect du bien-être animal et des éleveurs partenaires.
En mélangeant lait de vache et boissons végétales, Pâquerette apporte une solution nouvelle tant sur le goût que sur les bienfaits pour le corps. Leurs valeurs nutritionnelles sont différentes en fonction du végétal entrant dans sa composition. L’amande peu riche en protéines et calcium en retrouve lorsqu’elle est combinée avec le lait. L’avoine ne contient pas de calcium mais l’apport du lait demi-écrémé fait la différence avec, en plus, un peu de protéines. Enfin, la noisette est plus riche en glucides, en fer, en magnésium et acides gras qui protègent des maladies cardio-vasculaires. L’ajout de lait dans la boisson apporte les indispensables protéines et le calcium. Attention toutefois aux allergies fréquentes sur les fruits à coques. Avec ses trois boissons mixées, Pâquerette va bousculer les rayons laitiers des grandes surfaces comme Carrefour, Leclerc et Intermarché où elle sera distribuée à partir d’octobre 2021.

Peu sous les feux de la rampe, le groupe Triballat Noyal est pourtant un géant de l’agroalimentaire français avec ses 1 366 collaborateurs travaillant dans les 18 sites répartis sur tout l’hexagone. Le groupe réalise un chiffre d’affaires consolidé de 340 millions d’euros, dont 17 % à l’export. Il comprend de nombreuses marques comme Vrai, Sojade, Sojasun, Terres & Céréales et Tante Hélène… Entreprise familiale, le groupe breton est présidé par Olivier Clanchin qui incarne la troisième génération dont le principal leitmotiv demeure l’innovation et le respect de l’humain comme de l’environnement. L’entreprise répond à la norme de qualité RSE ISO 26 000 depuis 2017.

www.paqueretteetcie.bzh

Quelques dates pour retracer l’histoire du groupe laitier Triballat Noyal

• 1964 – Lancement du yaourt nature Le Noyal.
• 1968 – Lancement des premiers laits stérilisés dotés de l’opercule en aluminium qui s’ouvre avec l’ongle – jusqu’à cette date, les bouteilles étaient soudées.
• 1975 – Naissance de la marque Tante Hélène autour de la philosophie du bio.
• 1981 – Lancement du Label Bio.
• 1984 – La marque Petit Billy fait son apparition.
• 1988 – Lancement du premier yaourt soja chez Sojasun.
• 1995 – Triballat parvient à lancer la première gamme de produits Bio en grandes surfaces sous la marque Vrai.
• 2002 – Lancement de la marque Sojade qui offre aux consommateurs de réseaux bio des produits à base de soja, de riz et de chanvre.
• 2015 – Remplacement de la chaudière gaz de l’atelier Sojasun par une chaudière bois neutre en carbone.

Partagez cet article :