MILF Sunglasses : chronologie d’une belle action made in France

Durant cette période difficile, on se raccroche à toutes ces belles initiatives qui nous apportent un peu de joie et, il faut le souligner, beaucoup de fierté. C’est le cas de celle de Benjamin Dubail, fondateur de MILF Sunglasses, fabricant français de lunettes de soleil, qui nous raconte comment il en est venu à fournir des lunettes de protection aux personnels soignants.

La protection des soignants dans les hôpitaux et les Ehpad passe aussi par le port de lunettes depuis que l’accent a été mis sur la contamination par les yeux. Autant dire que très vite, les différents services se sont retrouvés en situation de pénurie afin d’équiper l’ensemble des personnels. Benjamin Dubail nous a raconté comment la filière locale de l’optique s’est investie pour faire face à cette pénurie.

• Mercredi 25 mars : l’un de ses clients d’Aix-les-Bains, Florian Louveau, membre de l’Association des Opticiens de Savoie, le contacte pour savoir s’il est possible de transformer ses lunettes solaires Made In La France (MILF) en lunettes de protection. Il faut dire que son modèle Amilf possède une monture très couvrante avec une très grande surface de verre qui libère ainsi un grand champ visuel, idéal pour les soignants. Le jour même, il se rapproche de l’un de ses fournisseurs, Lucal à Oyonnax, pour connaître sa capacité à fournir des verres transparents.

• Vendredi 27 mars : première livraison de 243 paires de lunettes à l’Association des Opticiens de Savoie, une partie sous forme de don et une autre vendue à prix coutant. Les opticiens de Savoie se repartissent le stock et découpent dans leurs ateliers les verres à mettre sur les montures. Dans le même temps, il est contacté par le Lions Club Annecy Doyen qui veut également apporter sa participation et commande 300 paires de lunettes de protection pour le corps médical annécien. Les commandes affluent depuis toute la France, du coup, Benjamin lance un appel sur Linkedin. Des opticiens des 4 coins de la France proposent leur aide, mais cela semble compliqué en termes de logistique, la Poste ayant réduit ses jours travaillés. Un second fournisseur, Eugenio Cisneros à Oyonnax, lui propose alors ses services pour découper de manière industrielle pendant le week-end.

• Lundi 30 mars : avec l’aide de François Calamand d’Alternativ’optic, ils fournissent des lunettes de protection aux médecins généralistes d’Annecy qui s’occupent des centres de dépistage du covid-19 à Epagny, Cran Gevrier et au Centre Médico-sportif d’Annecy.

• Mardi 31 mars : Eugenio Cisneros lui livre 250 paires de verres.

• Jeudi 2 avril : 190 paires de lunettes sont offertes par le Lions Club Annecy Doyen aux infirmières, aux soignants en Ehpad et aux médecins annéciens.

Aujourd’hui, Benjamin monte jusqu’à 130 paires tous les soirs lorsque ses deux filles de 1 et 4 ans sont couchées. Après montage et réglage, ce sont 300 paires par semaine qui peuvent sortir de son atelier à destination du personnel soignant. Lui-même avoue : “Ce qui est formidable, c’est de voir que bon nombre d’anonymes, industriels et artisans se mobilisent avec réactivité et désintéressement”. Alors, on est fiers ou pas ?

www.milfrance.fr

Partagez cet article :