Made In Nouvelle-Aquitaine : la vitrine virtuelle de la Région

La France connaît une crise sanitaire sans précédent dans l’ère moderne et chacun, à son niveau, doit trouver une solution pour s’adapter et, selon un terme à la mode, se réinventer. Tous les acteurs économiques sont concernés, conscients qu’il faut se serrer les coudes et continuer d’avancer. En créant cette vitrine virtuelle, la Nouvelle-Aquitaine prend toute la mesure de ses responsabilités pour venir en aide aux entreprises de la région.

Certes, l’aide et l’accompagnement des entreprises font partie des attributions des régions depuis l’application de la Loi NOTRe de 2015. La Nouvelle-Aquitaine s’acquitte de cette fonction avec de nombreuses actions qui interpellent obligatoirement les consom’acteurs que nous sommes lorsqu’on parle de “made in France”. À ce titre, et depuis des années, force est de constater que la Région s’est autant impliquée auprès des entreprises des nouvelles technologies, qu’auprès de celles recensées par l’Institut National des Métiers d’Art, dont certaines sont également labellisées Entreprises du Patrimoine Vivant. Cette année encore, de nombreuses actions étaient prévues pour soutenir ces entreprises, mais le premier et le second confinement ont eu raison de certaines bonnes volontés engagées préalablement. Tout était prévu depuis des mois pour donner de la visibilité aux TPE et PME régionales, notamment en proposant un pavillon régional sur le salon MIF Expo à Paris qui devait se tenir en novembre, au meilleur moment avant les Fêtes. Mais ce salon, comme d’autres, est annulé et les entreprises qui comptaient sur ce soutien et cette superbe visibilité sont évidemment très déçues. Il faut donc rebondir très vite face aux aléas soudains et brutaux engendrés par cette crise sans précédent.

Vers le virtuel et au-delà !

Alors comment transformer ce qui devait être une grande fête du Made In Nouvelle-Aquitaine (MINA) en une opération constructive, utile et pouvant être mise en place rapidement ? Une grande fête qui se prolongeait également dans la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris, mais qui se voit annulée par le second confinement. Qu’à cela ne tienne, l’action lancée par la Région comprenait la création d’une vitrine virtuelle pour la promotion de l’économie locale. Ce site baptisé Made In Nouvelle-Aquitaine permet aux entreprises de bénéficier d’une vitrine nationale en remplacement de ce salon annulé. Très vite, il enregistre logiquement l’adhésion des entreprises qui devaient participer au salon, mais également l’arrivée de toutes celles qui voient en cette vitrine virtuelle un moyen d’étendre leur audience.

Qui est là ?

Pratiquement toutes les entreprises faisant partie de l’espace régional prévu sur le MIF Expo ont répondu favorablement à cette offre et seront présentes dès le 23 novembre sur cette plateforme de présentation et de vente en ligne. Mag’ in France, dont le siège est également en Nouvelle-Aquitaine, s’associe à cette initiative et vous dévoile en avant-première le portrait de participants à cette vaste opération de promotion du Made in Nouvelle-Aquitaine qui devrait faire des émules et, on l’espère, se perpétuer…

www.made-in-nouvelle-aquitaine.fr

ARYA FRANCE

Parcours original pour ce couple de créateurs indépendants installés dans les Landes où ils créent depuis 5 années des bijoux en cuir qu’ils confectionnent comme des pièces uniques ! Savoureux mélange de couleurs, d’assemblages et de motifs, les bijoux cuir sont certifiés made in France et Métiers d’Arts Nouvelle-Aquitaine. La collection se compose de bracelets, de colliers, de boucles d’oreilles, ainsi que d’une gamme d’accessoires, bagues, boutons de manchettes pour hommes et pour femmes… Les cuirs proviennent d’une tannerie située au cœur du Pays Basque, à Espelette. Il s’agit du Taurillon Arbola, un cuir pleine fleur patiné avec un grain galuchat réalisé à la main. Ce cuir exceptionnel est mis en valeur par une patine réalisée à la main, qui lui confère une finition double ton unique.

www.arya-france.com

ATELIER A

Atelier A dessine, conçoit et confectionne des vêtements à partir de matières recyclées et de chutes de production. La fabrication est donc 100 % française puisque tout est réalisé sur place, dans l’atelier de Capbreton. Le principe est de concevoir une mode en petite série et de proposer ainsi un vestiaire unique, durable et respectueux de l’environnement. Atelier A est également un confectionneur réputé qui travaille pour de nombreuses marques comme Bolidster, Pyrenex, Bleu de Paname et, tout récemment, avec 1083 Les Hirondelles.

www.atelierafrance.fr

LE BÉGONIA D’OR

Unique en son genre, l’Atelier le Bégonia d’Or, fondé par Sylvie Deschamps en 1995, pratique exclusivement la broderie au fil d’or. À ce titre, Sylvie est la seule Maître d’Art brodeuse au fil d’or en France. Situé à Rochefort, son atelier perpétue des savoir-faire anciens au service de créations en collaboration avec des designers, artistes contemporains, décorateurs, architectes d’intérieur, parfumeurs, joaillers, horlogers, maisons de vin et spiritueux… Elle est assistée par une équipe de professionnels hautement qualifiés pour l’ennoblissement de tissus destinés à la Haute Couture, la Haute Joaillerie et la décoration. Sylvie Deschamps et son équipe organisent des stages de loisir ou de reconversion professionnelle, ainsi que des visites de son éco-musée sur rendez-vous.

www.broderieor.com

LES BOBINETTES

Installé au cœur du Périgord à Neuvic sur l’Isle, l’atelier Les Bobinettes fabrique à la main des accessoires de la vie quotidienne à partir de vêtements démontés, recoupés et assemblés par des couturières en parcours d’insertion. Donner une seconde vie aux textiles usagés en créant des pièces uniques est la raison d’être de cet atelier engagé dans un processus écoresponsable et solidaire. Aujourd’hui, ce sont près de 30 tonnes de textiles qui sont ainsi collectées pour servir de matières premières à la fabrication de sacs à main, cabas, pochettes, porte-monnaie, trousses de toilette, essuie-tout et carrés démaquillants lavables… Les Bobinettes est un projet solidaire porté par l’association Ricochets qui aide des femmes et des hommes à écrire leur futur professionnel tout en contribuant à la protection de l’environnement.

www.produits.les-bobinettes.fr

BUT YOU’RE FRENCH

Malgré un nom à consonance anglo-saxonne, But You’re French confectionne toutes ses chemises en France avec un coton 100 % bio. Fondée en 2018 par Odile Dalla Barba, la marque souhaite remettre en avant l’humain et l’éthique dans la confection textile dès la culture du coton jusqu’à la commercialisation du produit fini. Outre cet engagement en RSE, But You’re French est l’une des très rares marques à proposer des chemises pour femmes avec des modèles suffisamment longs et parfaitement ajustés. Toute la gamme est réalisée en coton certifié bio Gots Ecocert, qu’il s’agisse du chambray des modèles bicolores ou de la popeline des modèles monochromes. Les chemises sont ornées d’un discret logo sur la poitrine et présentent des finitions exemplaires.

www.butyourefrench.com

CARRÉMENT JEU

Très atypique, l’entreprise landaise créée en 2015, imagine, développe et produit des jeux également très atypiques : jeux de cartes autour des images et des mots pour le développement de l’enfant, Memoloie pour s’entrainer au calcul mental… L’originalité de l’entreprise fondée par Catherine d’Argent et Marie-Hélène Vincent tient au fait qu’elles peuvent personnaliser leurs jeux pour les adapter à des demandes spécifiques venant de musées ou d’entreprises. Car s’il y a bien des jeux pour enfants, Carrément jeu est également présente sur le marché du Serious Game qui s’adresse aux entreprises et donc aux adultes avec son tout nouveau jeu baptisé Moot.

www.carrementjeu.com

CAVIAR DE FRANCE

Depuis plus de 25 ans au Moulin de la Cassadote, Caviar de France élève des esturgeons dans le respect de l’environnement et de l’animal. À chaque prélèvement, les plus beaux œufs sont récupérés, lavés puis salés selon des recettes propres au Moulin de la Cassadote dans des conditions d’hygiène conformes aux normes alimentaires européennes. Caviar de France propose trois produits d’exception : Le Diva, L’Ébène et Le N°3. Les deux premiers sont des caviars naturels sans aucun conservateur, mais avec des périodes d’affinage différentes. Le N°3 contient un rien de conservateur et s’affiche avec un prix plus attractif, bien qu’il soit conditionné avec le même soin que les deux autres dans des boites métalliques pour les préserver de l’altération de la lumière.

www.caviardefrance.com

CHAUSSE MOUTON

Basée à Thiviers en Dordogne, Chausse Mouton fait partie du groupe Fargeot, spécialiste des chaussons et de la chaussure d’intérieur depuis 1930. La fabrication se fait selon la méthode ancestrale du cousu-retourné à partir de matériaux nobles comme la laine et le cuir. Chausse Mouton bénéficie de l’Indication Géographique “Charentaises de Charente-Périgord”. La collection comprend trois gammes : les charentaises avec près de 80 modèles, les mules avec 7 modèles et la gamme Kids avec 5 modèles du 28 au 34. De la version Tartan à celle à Message en passant par les Graphiques, toutes possèdent une semelle en laine épaisse plus un antidérapant en PVC et caoutchouc.

www.chaussemouton.fr

DUVIVIER CANAPÉS

La maison Duvivier Canapés associe l’excellence artisanale depuis 1840 à la richesse des matières, pour concevoir et fabriquer des canapés, fauteuils et mobilier faits main en France. Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, la maison Duvivier Canapés forme et perpétue des savoir-faire uniques dans ses deux ateliers de la Vienne au sud de Poitier. Ses créations privilégient des lignes contemporaines, droites et épurées, sublimées par des matières d’exception, véritable signature de la marque. Duvivier Canapés accorde une importance primordiale à la transmission d’une éthique de production et de consommation durable qui s’inscrit dans la fidélité à ses artisans et à ses fournisseurs, à laquelle s’ajoutent la fierté d’appartenir à un terroir et la responsabilité envers l’environnement. (@)Adrien Daste)

www.duviviercanapes.com

L’EGGSTRA

L’Eggstra peut contenir des objets, un bijou, des messages, être support de campagne marketing avec, pour seule limite, la taille de la coquille. Car il s’agit d’un œuf reconstitué d’une manière bluffante. L’œuf  devient un écrin à la fois esthétique et ludique. Une fois cassée, la coquille dévoile un message, une jolie attention, un cadeau, une annonce dans le plus grand entonnement. C’est un pur produit artisanal réalisé dans le Lot-et-Garonne à partir d’œufs provenant d’un producteur local, les blancs et jaunes étant transformés par des pâtissiers et traiteurs locaux. La marque s’est promis de réduire au maximum son impact sur l’environnement. Les bijoux sont fabriqués dans les ateliers et dorés dans le département voisin. Tous les emballages et les boites sont fabriqués à moins de 50 km de l’atelier de Casteljaloux.

www.leggstra.fr

ESPRIT PORCELAINE

Esprit Porcelaine est une association fondée en 1984 par quatre céramistes de l’École Nationale d’Art Décoratif de Limoges. Aujourd’hui, elle compte plus d’une quarantaine de membres – artistes, designers, plasticiens et artisans – qui ont pour vocation de développer des formes nouvelles en porcelaine de Limoges. Ces derniers profitent de cette expérience tandis que de jeunes créateurs encore méconnus peuvent développer des projets et les faire connaître lors des expositions et salons auxquels participe l’association qui possède l’Indication Géographique “Porcelaine de Limoges” depuis 2017.

www.espritporcelaine.fr

FRANCE ANGORA

La laine de lapin angora est la spécialité de Marie Kaster qui les élève dans son exploitation agricole en plein cœur du Périgord Noir. Il s’agit d’un élevage artisanal fait dans les meilleures conditions. Pour protéger les lapins, ils sont vaccinés et leur nourriture est soigneusement sélectionnée. Les périodes de mue sont respectées et l’utilisation du lagodendron garantit que le bien-être animal est respecté lors de la récolte de la laine par brossage et sans contention. Chaque dépilation donne de 12 à 15 pelotes par lapine. La filature et la teinture sont effectuées en France. Tous les articles proposés sont tricotés à la main ou à la machine sur le site de l’exploitation. Bonnets, tours de cou, pulls et ponchos, Marie présente également des gants et mitaines. Il est même possible d’acheter la laine en pelote pour des créations personnelles.

www.france-angora.com

LECUILLER

Installée au cœur de la Saintonge en Charente-Maritime, la maison Lécuiller est spécialisée dans le bois moulé, de la plus petite pièce à celle de très grandes dimensions. On ne compte plus les décorateurs ayant fait appel à Lécuiller, que ce soit dans la salle de presse de la Maison Blanche à Washington, le Palais de Justice de Bordeaux ou Les Arches de Martell à Cognac. Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, Lécuiller peut tout aussi bien travailler sur des pièces à l’unité comme sur des séries en grandes quantités. Les techniques de bois moulé permettent de proposer des profils tout prêts. Du simple plateau repas à la bibliothèque murale en passant par un opéra, Lécuiller peut répondre à toutes les demandes et aux besoins des entreprises semi-artisanales et industrielles.

www.lecuiller.com

MAISON FANTOME

Si la marque Fantome est historiquement connue pour ses sacs végans conçus à partir de chambres à air de vélo recyclées, depuis quelques mois, sa fondatrice, Jennie Burke, s’est lancée dans la création et la fabrication de chaussettes en lin qu’elle fait tricoter chez Labonal. Le lin est une fibre naturelle et écologique qui va bien avec la démarche globale de l’entreprise. Il dispose naturellement de nombreuses qualités comme la thermorégulation qui permet de porter ses chaussettes toute l’année. Anti-bactérienne, c’est la fibre idéale pour aller dans des chaussures. Sachez également que le papier de l’étiquette est découpé et imprimé en France, il est 100 % recyclable, non chloré, sans acide et partiellement issu du recyclage.

www.maison-fantome.fr

OFYL

Le range-écouteurs de Denis Fritsch a été médaillé d’Argent au Concours Lépine 2014. Une invention qui résout tous les problèmes de rangement des écouteurs filaires dont beaucoup d’utilisateurs ne veulent pas se passer. Reste que les fils s’emmêlent souvent et que cette invention arrive à point nommé. Denis Fritsch conçoit et fabrique entre La Rochelle et l’Île de Ré avec l’aide d’ateliers de réinsertions locaux. Porte-monnaie et étuis pour chargeur complètent cette gamme de produits inventés et fabriqués pour simplifier la vie des utilisateurs.

www.ofyl.fr

OPLA

Oriane Pereira Lino Atelier est un atelier d’ennoblissement textile sur tissus revalorisés. Après des années d’expérience dans la mode et la Haute Couture, Oriane veut croire qu’un artisanat d’art indépendant de proximité peut encore exister. C’est dans ce but qu’elle a créé son atelier de broderie et de teinture en 2019 dans les Landes à Saint-Julien-en-Born. Elle y conçoit, coupe, teinte et confectionne des vêtements pour tous ainsi que des textiles d’ameublement et des productions sur commande pour d’autres ateliers. OPLA intègre un studio de création, un atelier de broderie et un laboratoire de teinture végétale. Son activité a pour ambition de diminuer les déchets textiles, de créer de la richesse sur notre territoire en valorisant les savoir-faire artisanaux et de participer au renouveau de la filière textile artisanale locale.

orianepl@gmail.com

SEMPER & ADHUC

Colin de Tonnac est un horloger qui a fait ses armes chez Patek Philippe. Depuis son atelier de Labouheyre dans les Landes, il a dessiné trois boîtiers – rond, coussin et ovale – avec un fond à œilleton en glace saphir pour voir le mécanisme. L’originalité de ses créations tient au fait qu’il réhabilite d’anciens mouvements dans des montres plus modernes. Des mouvements mécaniques entièrement démontés, nettoyés puis remontés dans les règles de l’art et, lorsqu’une pièce est usée, il n’hésite pas à la refaire à la main ou sur sa fraiseuse numérique d’horlogerie. Les bracelets sont en cuir au tannage végétal et sont réalisés par un maître maroquinier de la région. Le succès grandissant, Colin s’est entouré d’un apprenti et d’un stagiaire ingénieur pour le développement de nouveaux produits.

www.semperadhuc.fr

LE SOULOR 1925

Implantée dans le Béarn depuis 1925, cette entreprise labellisée EPV produit des chaussures pour les bergers, les randonneurs exigeants et… les golfeurs. Très impliqué dans le développement économique local, l’atelier a créé en trois ans près de 10 emplois autour du métier de la chaussure et du cousu norvégien car la transmission du savoir-faire est indissociable du label EPV. Ici, les matières premières sont à 90 % françaises et 100 % européennes et les cuirs de contact comme la première de propreté (semelle en contact direct avec le pied) sont réalisés en tannage végétal. Les modèles sont fabriqués à la commande pour éviter le stockage. Enfin, le cousu norvégien permet un ressemelage complet pour ceux qui parcourent des kilomètres en montagne ou ailleurs…

www.lesoulor1925.com

UNTIL

Depuis trois ans, Margaux Juranville propose une mode unisexe basée sur les essentiels que sont le tee-shirt, le sweat et la chemise. Des classiques stylés et surtout fabriqués en France à partir de tissus de grande qualité pour la plupart bio ou certifiés Oeko-Tex. Tous ont pour signes distinctifs une bande tricotée tricolore cousue à l’intérieur du col et le petit logo UN sur le cœur. La confection est toujours réalisée en Dordogne. Pour cette nouvelle collection, Margaux renforce son concept de mode partagée entre deux personnes de sexes opposés. “Nous sommes tous habités par les valeurs du féminin et du masculin”, explique Margaux.

www.untilcollection.fr

Partagez cet article :