Lip Nautic Fantôme COM FST

C’est à la demande du Commandement des Forces Spéciales Terre que cette version Fantôme de la montre Lip Nautic voit le jour. Une édition limitée à seulement 2 500 exemplaires.

Il n’y a pas à dire, le modèle Nautic a toujours marqué les grandes heures de la maison horlogère bisontine créée en 1867 par Emmanuel Lipman. C’est en effet cette montre qui aura l’honneur de fêter en 1967 le centenaire de la marque et qui fera une entrée remarquée au J.O. d’hiver de Grenoble l’année suivante. Elle est à l’époque la première montre française mue par un mouvement à quartz et étanche à 200 mètres. Et c’est également la première construite sous la dénomination compressor avec sa lunette interne tournante. Autant dire qu’avec son boitier de 41 mm, elle présentait toutes les qualités techniques pour répondre au cahier des charges fixé par le COM FST et devenir la Nautic Fantôme.

Bien évidemment, plusieurs modifications – et pas des moindres – sont apportées pour faire de cette montre un outil de précision fiable et utile aux forces spéciales engagées sur de nombreux théâtres d’opération aujourd’hui encore. Ainsi, l’acier 316L du boitier super-compressor et du bracelet en maille milanaise reçoit un traitement de surface noir mat pour éviter tous les reflets.

La Fantôme répond ainsi aux spécifications “FOMECBLOT A”, acronyme qui définit les règles du camouflage militaire (fond, forme, fumée, ombre, mouvement, éclat, couleur, bruit, lumière, laser, odeur, trace, texture, thermie, animaux).

Autre détail important, les deux couronnes sont très crantées et surdimensionnées pour pouvoir être actionnées avec des gants tactiques ou de plongée. Un détail indispensable puisque celle située à 2 H actionne la lunette tournante avec son repère triangulaire. Le cadran est également réinterprété avec sa teinte noir mat qui met en valeur les index et la forme flèche de l’aiguille des minutes avec leur revêtement Super LumiNova blanc parfaitement lisible dans la pénombre. La Lip Fantôme doit également son nom à l’utilisation d’une encre holographique pour dessiner l’écusson du COM FST situé à 9 H en opposition au guichet du quantième à 3 H. Ainsi, il apparaît et disparaît selon l’angle de la lumière.
Le cadran est protégé par un verre saphir bombé compressor traité antireflet et le fond vissé du boitier dispose d’une partie translucide qui permet de voir fonctionner le mouvement mécanique à remontage automatique Miyota 821A. Ce dernier dispose d’une réserve de marche de 40 heures, indispensable pour les troupes en position d’observation durant de longues période sans aucun mouvement. Le surprenant bracelet de 20 mm en acier noir mat est équipé d’un fermoir à boucle coulissante avec sécurité.

Produite en série limitée de 2 500 exemplaires, soit le nombre total d’opérateurs des Forces Spéciales Terre, La Nautic Fantôme sera livrée aux membres des FST avant Noël, puis proposée à la vente pour les civils à partir de début d’année 2022 au prix de 749 euros. Une montre qui devrait faire le bonheur des collectionneurs.

www.lip.fr

Partagez cet article :