Les Têtes Brûlées, les bonbons qui envoient du lourd !

On connaissait le Bikicoule, le bonbon au cœur acide qui claque, qui coule et qui te met une claque ! Voilà maintenant les tout nouveaux Têtes Brûlées, et toujours sur le registre des sensations fortes sur lesquelles la marque française s’est construite depuis des années.

Les Têtes Brûlées sont, et de loin, la marque de confiserie qui fait le plus parler d’elle par l’audace de ses recettes et de sa communication. Ici, on se tutoie et l’approche est, comment peut-on dire, plus que directe. “Les bonbons qui t’éclatent grave !”, c’est ce que l’on retrouve sur les emballages de tous les paquets comme le fameux Filapecho qui est au fil gélifié de différents parfums ce qu’était le spaghetti à La Belle et Le Clochard. Que dire également de Choftalangue, ces bandeaux gélifiés qui chauffent la langue de : ça pique à ça arrache ! Non, je n’invente rien, la communication se veut singulière, directe, engagée, visant de manière on ne peut plus claire la cible des pré-ados et ados en vue de fêtes et autres pyjamas parties.
Vous l’avez compris, Les Têtes Brûlées, c’est un état d’esprit bâtit autour du #jenemeprendspasausérieux, #jekiffemalife et #çaenvoiedulourd ! À ce rythme, la marque va bientôt initier nos chères têtes blondes à des citations d’Audiard sur ses paquets, mais qui s’en plaindrait ? Car comme le disait Jacques Brel : “Il faut bien que le corps exulte !”.

Bref, lorsque apparaissent des nouveautés Têtes Brûlées, on peut s’attendre à tout et, cette fois encore, nous ne sommes pas déçus avec ce sac en forme de maillot de foot baptisé Goal contenant 2 best-sellers de la marque spécial “Colore ta langue” avec les Paint Billes et les Kitache Ki. Des bonbecs, made in France, aux goûts framboise, fraise ou cola qui atteignent la jauge d’intensité “Ça pique un max” et sont accompagnés d’un cadeau sous la forme d’une paire de claps aux couleurs de la marque, pour faire du bruit pendant les matchs de l’Euro de foot !
Autre nouveauté pour faire la fête ou tenir pendant les mi-temps, le sac Ki Splash Mini avec ses 12 mini-sachets de 6 bonbons tendres à l’extérieur, mais délicieusement coulants et acidulés à l’intérieur. Une acidité intense et pour ainsi dire provocante qui devient vite addictive. On retrouve 4 associations de goûts : citron-citron vert, mûre-fraise, pêche-abricot ou 100 % cola. Tous sont au 1er niveau de la jauge d’intensité des Têtes Brûlées : “Ça pique”. Les plus aventuriers se jetteront sur les Jungle Barres, ces bonbons aux goûts surprenants – Salak le fruit du serpent, Pitahaya le fruit du dragon et Combawa le citron vert extra acide – pour vivre une expérience piquante et inédite.

Parmi toutes ces recettes fabriquées dans les laboratoires de la Confiserie du Nord, la plupart sont compatibles avec un régime végétarien ou végan car ne contenant aucune gélatine animale. Chaque paquet détaille la liste des ingrédients pour que les confiseries soient en accord avec vos choix éthiques. Parmi les ingrédients naturels, on retrouve des concentrés de carthame, de spiruline ou encore du concentré de carottes pourpres. Reste que la spécialité des Têtes Brûlées est la confiserie très acidulée et piquante, voire chauffante. Des effets obtenus principalement en utilisant de l’acide citrique et de l’acide lactique. Tous les colorants et les arômes utilisés sont naturels. Un engagement qui colle parfaitement à l’image de la Confiserie du Nord depuis 1912, date de sa création, qui revendique d’être la première confiserie indépendante de France et le troisième acteur du marché français.

www.tetes-brulees.fr

Partagez cet article :