Laines Paysannes : l’authenticité

Depuis 2016, la marque Laines Paysannes valorise la laine des moutons d’Occitanie et d’ailleurs avec des pulls et des tapis qui fleurent bon l’authenticité d’un terroir.

Laines Paysannes est née de la rencontre entre un éleveur de brebis tarasconnaises, Paul De Latour, et une lainière tisserande, Olivia Bertrand, autour d’un projet commun : revaloriser les laines des Pyrénées. Une source abondante provenant de la tonte sanitaire annuelle des brebis qu’ils ont décidé de travailler avec des produits éco-conçus tant pour la mode que pour la maison. Au fil des années, ils ont réussi à fédérer autour de ce projet une vingtaine d’éleveurs en majorité d’Ariège, mais aussi du Gers, de l’Hérault et de l’Aude. L’entreprise traite aujourd’hui plus de 7 tonnes de laine brute et fait travailler en interne près de 10 personnes. La société est installée à Saverdun dans l’Ariège sous la forme d’une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Outre les éleveurs, la coopérative fonctionne en circuits courts tout au long de son processus de transformation. Après le tri par couleur, la laine est ainsi lavée en Haute-Loire au Lavage du Gévaudan puis filée dans le Tarn chez Filature du Parc. Les différents fils obtenus sont ensuite confiés en tricotage à Missegle ou à Manufacture Regain, deux entreprises tarnaises labellisées EPV et dont certains produits sont certifiés OFG.

Pulls, cardigans, robes, bonnets, chaussettes, écharpes, guêtres et mitaines sont proposés dans une mode misant tout sur l’authenticité du travail d’une laine rustique. Les tons restent au plus proche de ceux de la matière naturelle et les patronages font la part belle aux vêtements oversize et confortables. “Nous voulons avant tout magnifier et valoriser la laine de nos troupeaux à travers une mode éthique”, déclare Olivia Bertrand. “Notre fierté est d’avoir fédéré pour créer une filière complète de l’élevage, aux produits finis. Un vrai challenge car d’habitude, la laine française part en Asie pour être traitée et ensuite revenir en France, un vrai contresens écologique et économique”, conclut Olivia Bertrand.

La coopérative possède dans ses ateliers trois métiers à tisser destinés à la confection de plaids, coussins et tapis. Ainsi naît la collection Interlignes, des tapis contemporains tissés à la main en laine des Pyrénées et en toutes petites séries. Un configurateur permet de commander un tapis sur-mesure qui sera entièrement tissé à la main.

www.laines-paysanes.fr

Partagez cet article :