La France s’organise

Après plus d’une semaine de confinement et les nombreux cris d’alarme des personnels de santé ainsi que des différents services publics, nous recevons de plus en plus de témoignages et d’informations en provenance des entreprises engagées dans cette lutte.

Face à cette recrudescence de bonne volonté qui, parfois, manquait de fondement thérapeutique, il devenait important que l’effort soit canalisé et organisé de manière plus efficace pour répondre à de vraies normes de sécurité notamment en ce qui concerne la production de masques de protection. Une plateforme d’échange pour les professionnels de la filière textile a été initiée avec l’aide de l’État et des membres du tout nouveau CSF (Comité Stratégique de Filière) de la mode et du luxe. Le but de cette plateforme est : “d’identifier tous les sites industriels de production de masques (chirurgicaux, anti-projections, FFP1, FFP2…) à destination des hôpitaux et des soignants et pour la continuité d’approvisionnement en masques pour nos salariés industriels qui les nécessitent”. Le site csfmodeluxe-masques.com créé par la filière Mode & Luxe centralise ainsi l’ensemble des informations pour faciliter les contacts avec l’État pour la production de masques. Nous reviendrons très rapidement sur l’organisation de cette filière et, surtout, sur les répercussions attendues et espérées pour les personnels de santé et la population dans son ensemble.

Parallèlement, la filière de la cosmétique emprunte le même chemin avec la création d’une plateforme type marketplace, stopcovid19.fr, qui a pour objectif de centraliser l’offre et la demande sur les produits de première nécessité pour les professionnels pouvant fabriquer du gel hydro-alcoolique. Sous l’égide de la Direction Générale des entreprises du ministère de l’Économie et des Finances, cet outil devenait indispensable dans l’organisation de la production entre les fabricants, les fournisseurs de matières premières, les réseaux de logistique, de distribution et de transport. À terme, cette plateforme devrait permettre la vente en ligne d’autres produits de santé comme les gants, les masques ainsi que du matériel technique de respiration artificielle. Elle est bien évidemment dédiée exclusivement aux professionnels, mais son efficacité rejaillira obligatoirement sur notre capacité à trouver ces produits chez les détaillants car, à ce jour, et depuis 9 jours, il est impossible de trouver du gel ou des masques à Bordeaux Saint Augustin où se trouve le siège du magazine et je pense que nous ne sommes malheureusement pas les seuls dans ce cas.

À demain pour un nouveau point sur la France qui s’engage et, en attendant, “RESTEZ CHEZ VOUS !”

Partagez cet article :