Kiplay Vintage ré-interprète le bleu de travail

©Ph-Delval-Kiplay-Honfleur.

Émanation de la maison mère qui fête ses 100 ans, Kiplay Vintage réhabilite le vêtement de travail de nos aïeux pour en faire la mode prêt-à-porter de notre quotidien.

Kiplay est née en octobre 1921. La marque, qui est déposée en 1931 au tribunal de commerce de Flers en Normandie, se fait un nom et une réputation dans la confection de vêtements de travail à l’image de sa fameuse veste moleskine et du pantalon qui va avec. À la fin des années 1980, sous l’impulsion de Marc Pradal, l’atelier de confection prend une tout autre dimension : son savoir-faire est recherché par de nombreuses marques voulant produire en France. Le phénomène ne va aller qu’en s’accentuant, d’autant que les trois enfants de Marc intègrent l’entreprise familiale tout en apportant de nouvelles idées. Aujourd’hui, Kiplay confectionne pour des marques bien connues du fabriqué en France telles que l’Atelier de la Venise Normande, Le Slip Français, La Française, Chevron et M. Falzar. Dans le même temps, Kiplay reste une marque iconique qui produit des vêtements pour de grands groupes du BTP, de l’automobile et de l’aéronautique ainsi que pour des collectivités comme la Mairie de Paris et celle de Bordeaux.

En 2017, sous l’impulsion de la jeune génération, Kiplay Vintage lance sa première collection de prêt-à-porter inspirée du vêtement de travail. D’importants investissements sont réalisés pour que cette confection se fasse en Normandie sur les lieux historiques de la maison mère. Vestes, gilets, pantalons et jeans voient le jour et, très vite, certaines pièces deviennent iconiques comme la veste Gaspard qui s’inspire de celle portée par les ouvriers dans les années 1960. Une moleskine hyper solide traitée à la mode d’aujourd’hui ! Elle est vieillie pour lui donner du vécu et certains modèles sont même ravaudés à la main avec des empiècements pour renforcer cet attachement à l’histoire. Il faut dire que la moleskine et le chevron sont des tissus robustes capables de résister et de protéger les ouvriers et les agriculteurs de l’époque.

La collection s’agrandit chaque année de nouvelles pièces comme ces salopettes unisexes dessinées en collaboration avec le styliste Christian Légier et inspirées, bien évidemment, des vêtements de travail. Ainsi, le modèle Alphonse est doté d’une poche bavette fermée par un zip métal, mais également de deux poches sur le devant, de deux autres sur les fesses et de la petite poche latérale sur la cuisse pour ranger son mètre comme à l’époque ! La salopette possède une braguette zippée et surtout les deux indispensables boutons de chaque côté à hauteur de la taille et des hanches pour faciliter l’enfilage.
Le modèle Douglas Rayé a été réalisé en collaboration avec un artisan tisseur pour obtenir ce tissu sergé à rayures, fortement inspiré de la fameuse salopette “Oshkoch” portée par les ouvriers du rail aux États-Unis durant de très longues années. Il est également décliné en jeans denim bleu foncé et, comme les autres salopettes de la marque, on retrouve une copie de la carte de la Normandie imprimée sur la doublure de la bavette ventrale.

Toutes les collections sont donc confectionnées dans l’atelier familial normand. Kiplay, par l’intermédiaire de Marc et ses enfants, se bat pour promouvoir les savoir-faire français et notamment ceux de la mode. Il est ainsi l’un des pères fondateurs et le vice-président du groupement Façon de Faire formé en mars 2020 sous l’impulsion du Comité Stratégique de Filière Mode et Luxe, qui a pour but de faire rayonner le savoir-faire des ateliers textiles et habillement français tout en facilitant la mise en relation avec les donneurs d’ordres : entreprises, marques, collectivités, grande distribution. On évoque une future collection printemps/été 2022 qui sera distribuée par Système U. Mais nous en reparlerons…

www.kiplayvintage.com

Partagez cet article :