J’aime mon chef avec Garnier-Thiebaut

Pour la seconde année, la marque vosgienne de textiles Garnier-Thiebaut renouvelle son opération “J’aime mon chef” avec sa serviette de table en dépôt vente chez les restaurateurs participants dont une partie de la vente leur est reversée.

La réouverture des restaurants et des bars coïncide avec le lancement de cette nouvelle campagne de soutien aux restaurateurs. En achetant cette serviette au prix de 4,80 euros, les clients ont la possibilité de montrer leur solidarité auprès de leurs restaurants préférés qui participent à cette campagne. La liste complète des établissements participants est régulièrement mise à jour sur le site de Garnier-Thiebaut car, si l’édition 2020 s’était déroulée uniquement dans les restaurants vosgiens, cette année, la campagne est nationale. Chaque jour, de nouveaux établissements adhèrent à cette campagne nationale de solidarité. Plus de 2 000 serviettes ont ainsi été vendues l’an passé, soit environ 4 000 euros reversés. Garnier-Thiebaut entend bien augmenter ce chiffre en 2021 d’autant que certains restaurateurs jouent pleinement le jeu à l’image du Chef Georges Blanc dans l’Ain, trois étoiles au Michelin, qui propose ces serviettes à ses clients dès l’entrée de son restaurant dans un packaging souvenir à emporter. Cette année, l’opération prend un nouvel élan en partenariat avec l’association Les Maîtres Cuisiniers de France qui rassemble 250 restaurateurs sur la France entière.

Rappelons que cette serviette de table en jacquard de coton est ornée d’un liseré tricolore pour encore mieux symboliser cette action de soutien et de solidarité nationale. Une nappe avec le même décor tricolore est également disponible en promotion sur le site de Garnier-Thiebaut pour constituer une parure de table complète. La serviette est vendue 4,80 euros dont 2 euros sont reversés au restaurateur, 2 au fabricant et 0,80 sont perçus par l’État sous forme de TVA.

Garnier-Thiebaut est un fournisseur incontournable des plus grandes tables, de l’hôtellerie de luxe, et aussi de plusieurs palaces dans le monde, mais l’entreprise vosgienne reste cependant très consciente des difficultés rencontrées par les restaurateurs et tous les métiers de bouche depuis le premier confinement. L’entreprise installée depuis 1833 à Gérardmer tisse également des parures de lit et des accessoires de décoration sous les labels Vosges Terre Textile et Entreprise du Patrimoine Vivant. Elle est engagée dans une démarche d’égalité de traitement entre les hommes et les femmes qui composent déjà plus de 55 % de l’effectif.

www.garnier-thiebaut.fr

Partagez cet article :