Des masques : nos petites TPE se mobilisent

1083

Devant la pénurie de masques pour l’ensemble du personnel soignant et pour suivre les recommandations de l’Agence Nationale de la Santé, la filière textile française se mobilise pour apporter sa pierre à l’édifice et proposer des solutions alternatives.

On nous le répète depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent : le port du masque n’est utile que pour les personnes touchées par ce virus. Le but étant qu’elles ne puissent pas en contaminer d’autres à l’intérieur du cercle familial durant cette période de confinement. Hier, nous présentions l’initiative à grande échelle menée par Les Tissages de Charlieu avec un prototype qui permettrait de le substituer aux masques chirurgicaux classiques. Ces masques ne sont qu’une barrière à l’émission des postillons porteurs du virus contrairement aux masques FFP2 qui sont une barrière à la réception pour protéger un individu non contaminé. Pour autant, ils sont indispensables pour ne pas toucher d’autres personnes. Les Tissages de Charlieu sont prêts à en produire plus de 100 000 par jour et à communiquer leur technologie à toutes les entreprises de confection équipées de machines similaires. Ce masque lavable dispose de plusieurs couches de coton bio, de coton recyclé, de polyester et d’un emplacement permettant de glisser un pince-nez ou une pièce métallique souple pouvant prendre l’empreinte du nez.

À côté de cette initiative magnifique, les fabricants de jeans et d’autres ateliers de confection se sont lancés, eux aussi, dans la fabrication de masques. On ne connait pas à cette heure leur efficacité, mais l’initiative est louable et ces petites entreprises puisent directement dans leur stock de tissu pour participer à cet élan de solidarité. Alors merci à Dao Davy, 1083, Atelier Tuffery et Kraft Cie qui ont produit et produisent encore ces masques pour une distribution dans une zone proche du lieu de fabrication afin de répondre à la limitation des déplacements. Nous vous tiendrons informés de toutes ces initiatives au fur et à mesure de notre collecte d’informations.

Partagez cet article :