Circouleur : la seule peinture recyclée made in France

Le recyclage, là où on l’attend le moins, est devenu pourtant une évidence avec Circouleur, première et seule marque de peintures décoratives recyclées, et engagée dans la mouvance “slow déco”. L’entreprise de Nouvelle-Aquitaine va même plus loin en garantissant des produits avec un très faible taux de COV (composés organiques volatils).

Installée à Blanquefort, l’entreprise créée par Maïlys Grau est née de l’idée de produire des peintures décoratives conçues à partir des fonds de pots récupérés dans des points de collecte. “C’est en effectuant des travaux dans mon domicile que j’ai réalisé l’impact écologique de l’incinération des restes de peinture. Ma formation d’ingénieure en chimie m’a confortée dans l’idée du recyclage, comme il est déjà organisé au Québec”, indique Maïlys.

Après la collecte, les peintures acryliques sont triées par teintes.

Plus de 58 000 tonnes sont incinérées chaque année en France produisant ainsi plus de 150 000 tonnes de CO2. Un bilan écologique désastreux que Circouleur rompt en créant une économie circulaire locale. Collecte, tri, recherche, revalorisation et transformation sont au cœur de cette nouvelle activité qui permet de proposer des peintures classées A+ et composées à plus de 70 % de matière recyclée.

La reformulation se fait en laboratoire à Blanquefort.

Accompagnée par la région Nouvelle-Aquitaine, Circouleur travaille avec l’entreprise Campistro pour la fabrication en attendant de pouvoir investir dans ses propres machines. Circouleur propose deux gammes – professionnels et particuliers – avec un nuancier d’une quinzaine de teintes. L’entreprise a pour objectif d’atteindre une production d’environ 200 tonnes de peinture en 2020 avec une couverture nationale via son site de vente en ligne et la distribution dans de grandes enseignes du bricolage.

www.circouleur.fr

partagez cet article :