Caps Me, la solution pour réutiliser ses capsules de café

Caps Me, c’est l’histoire d’un accessoire qui permet de remplir automatiquement une capsule réutilisable avec la bonne dose de votre café préféré… et sans en mettre partout !

Commençons par un petit état des lieux en ce qui concerne notre manière de consommer le café en capsule. Chaque année, ce sont environ 500 millions d’unités vendues en France, soit un peu plus de 16,2 par seconde ! Il faut dire qu’il y a près de 54 % des foyers français qui possèdent une machine à dosettes aluminium. Ce qui représente pratiquement 7 tonnes de déchets quotidiens sur notre sol sachant qu’à peine 1 capsule sur 5 est recyclée. Ajoutons à cela que cette solution n’est pas irréprochable écologiquement lorsqu’on additionne l’énergie demandée pour le transport, le tri et la transformation. Bref, la capsule, oui pour le plaisir de savourer un véritable expresso, mais pas à n’importe quel prix. Alors, si on passait à la capsule réutilisable ?

C’est ce que proposent deux étudiants qui ont profité de l’arrivée de leur imprimante 3 D, des confinements successifs et de leurs études d’ingénieur pour concevoir une machine qui remplit automatiquement la capsule réutilisable sans étaler du café moulu partout sur le plan de travail. Car c’est bien là ce qui nous fait baisser les bras et souvent abandonner l’utilisation des capsules réutilisables. Cette idée brillante, on la doit à Jean de Boisredon et Thibaut Louvet. Imaginez, un pot hermétique dans lequel vous mettez le café de votre torréfacteur local préféré (au passage, sachez qu’ils sont de plus en plus nombreux et travaillent très souvent des cafés cultivés de manière éthique et équitable avec une traçabilité assurée). Ouvrez le Caps Me, insérez l’une des quatre capsules livrées avec le kit, fermez et secouez. Ouvrez à nouveau le Caps Me. Votre capsule est parfaitement remplie de votre café. Il suffit ensuite de coller dessus l’un des 100 opercules inclus dans le kit et glissez le tout dans votre machine. Voilà un expresso parfait, à votre goût… et sans aucun artifice dans sa composition. C’est votre café, celui que vous choisissez et que vous préférez.

La capsule est récupérée à la sortie de la machine à expresso. Il ne vous reste plus qu’à la débarrasser de l’opercule biodégradable, la nettoyer et la sécher pour une utilisation ultérieure. Sachez que le marc de café possède de nombreuses qualités naturelles. Il est l’un des meilleurs produits d’entretien des canalisations et peut donc être jeté dans l’évier avec un peu d’eau. Il sert également de désodorisant dans un réfrigérateur. Bien sec, il se consume et fait un excellent répulsif contre les mouches et autres guêpes. C’est un excellent engrais organique, activateur de compost riche en azote, phosphore et potassium qui a le pouvoir de faire bleuir certaines fleurs. Enfin, l’hiver arrivant (si, si !), il est parfait pour étendre sur des trottoirs enneigés… et en plus c’est écologique.

Parlons fabrication, le pot est transformé dans une entreprise nantaise qui en découpe le fond et le remplace par le système Caps Me de remplissage automatique. Ce dernier est construit en impression additive dans les mêmes ateliers. Le plus compliqué fut de trouver la bonne forme de capsule en acier inoxydable. Nos deux protagonistes n’ont pour l’instant pas déniché leur bonheur en France pour la fabrication de cette petite pièce en acier à un prix contenu. Rien d’étonnant à cela, on constate le même manque chez les horlogers lorsqu’ils veulent faire usiner leur boitier. Bref, Jean et Thibaut ne désespèrent pas de trouver un sous-traitant européen et pourquoi pas français dans les prochains mois.

Terminons par l’aspect économique sachant que votre expresso maison va vous revenir à environ 17 centimes d’euros soit près de la moitié d’une capsule vendue en grande surface. C’est donc un gain énorme et un acte tout aussi important en faveur de la planète. C’est aussi le plaisir et la sécurité de savoir ce qu’il y a dans la capsule !

www.capsme.fr

Partagez cet article :