Bonheur Français, 1er site de ventes privées du made in France

Les plateformes de vente en ligne sont nombreuses et certaines sont déjà dédiées au made in France. Pour autant, Bonheur Français va encore plus loin dans le concept en adoptant le principe de la vente privée, permettant aux abonnés de payer moins cher un produit de marque.

Depuis plus d’un an, nous avons considérablement changé nos habitudes de consommation. À croire qu’acheter notre alimentation en privilégiant les circuits courts a fait naître en nous une prise de conscience nouvelle, plus écoresponsable et peut être moins consumériste. On regarde les étiquettes, la provenance des produits…Pratiquement tous les secteurs d’activité sont dorénavant touchés par cette prise de conscience collective du “acheter mieux et au bon moment” : du produit bio en passant par les tendances fortes de slow fashion ou d’upcycling. Un comportement qui se renforce au fil du temps sous l’impulsion de nombreuses actions de communication jouant la fibre de l’écoresponsabilité. Ces nouveaux consommateurs veulent des produits de marque, au juste prix et, bien entendu, fabriqués en France. Ils sont donc à l’affût de la bonne occasion car chacun sait que, globalement, le fabriqué en France coûte toujours un peu plus cher et que notre conscience patriotique a les limites de notre pouvoir d’achat.

On le sait depuis des années, le système des ventes privées permet de proposer un article de marque avec une sérieuse remise sans pour autant parler de solde et tout en consolidant l’image de la dite-marque. C’est ce concept qu’Élodie et Cécile proposent avec leur site Bonheur Français entièrement dédié aux ventes privées de produits fabriqués en France. Elles s’adressent à ces consommateurs exigeants et engagés dans une consommation plus locale qui permet de soutenir l’économie hexagonale, de sauver ou de créer des emplois tout en limitant l’impact sur l’environnement. Chaque semaine depuis ce 1er avril, les consommateurs trouveront des marques en ventes privées à des prix défiant toute concurrence. Tous les secteurs du fabriqué en France seront représentés, de la mode à la cosmétique en passant par la décoration et même l’alimentation, des offres de loisirs ou encore d’hébergements. L’ambition des deux créatrices est de développer un lien durable et pérenne entre les marques et Bonheur Français. Une manière d’aider les enseignes à revaloriser leurs stocks en fin de saison ou en cas de surproduction. C’est une manière de lutter contre le gaspillage tout en proposant des produits et services de qualité qui n’ont rien perdu de leur attrait. De leur côté, les consommateurs peuvent franchir le cap d’une consommation made in France grâce à des prix plus doux. C’est ainsi que peut débuter ou continuer une consommation de biens et de services plus raisonnée, plus responsable, plus locale !

Les ventes privées commencent ce 1er avril avec des marques comme Splice, Elaïa, Laëti Trëma, Langoustine. Le principe est simple :
• Chaque créateur, marque, établissement, dès lors qu’il convient d’une vente privée avec Bonheur Français, restera référencé ;
• Bonheur Français peut accueillir entre 6 et 15 ventes par semaine ;
• Chaque vente dure une semaine ;
• Les réductions peuvent aller de -10 à -30 % en se basant sur les prix de vente de la marque sur son site ou en boutique ;
• Bonheur Français ne gère pas les stocks, mais fait l’intermédiaire entre la marque et le client.

www.bonheurfrancais.fr

Partagez cet article :