Bhallot : les premiers sacs en lin huilé français !

Si une célèbre marque anglaise de vêtements de chasse a sublimé le coton huilé, c’est au tour d’une jeune entreprise bien française de mettre à l’honneur une fibre dont nous sommes les premiers producteurs mondiaux : le lin. Et lorsqu’il est huilé, il devient une matière idéale pour confectionner des bagages, en attendant plus…

Après le succès de ses espadrilles en lin, la jeune marque toulousaine lance en précommande sur Ulule jusqu’au 6 novembre une gamme de bagagerie en lin huilé. Un objectif atteint à près de 160 %, ce qui confirme l’adhésion des consommateurs pour ces sacs confectionnés à partir d’un matériau plus solide et bien plus écologique que le coton. C’est donc un lin certifié Masters of Linen que Jean-Baptiste Astau, co-fondateur de Bhallot, utilise pour le sac à dos Jo, la sacoche Germaine et le convertible Ambrose.
Le premier écueil était de trouver le traitement adéquat pour rendre le lin résistant à l’abrasion et à la pluie. Plusieurs tentatives d’ennoblissement ont été tentées, mais, à chaque fois, il fallait avoir recours à la pétrochimie, chose inacceptable chez Bhallot. L’équipe a donc créé son propre atelier de huilage du lin, un procédé ancestral qui rend le tissu résistant à l’abrasion, aux frottements et, détail important, totalement étanche à la pluie.

Germaine est la sacoche de tous les instants avec, à l’intérieur, deux poches ouvertes plus une avec fermeture zippée pour les clés ou un porte-monnaie. Très pratique, Germaine se porte à la main ou à l’épaule grâce à sa large sangle en tissu et sa poignée. Germaine dispose d’un rabat qui couvre son ouverture et protège efficacement vos documents et un ordinateur portable.
Germaine : 145 € ou 125 € jusqu’au 06 novembre.

Jo, le sac à dos, dispose d’une poche intérieure, d’un compartiment ordinateur et de deux poches latérales accessibles de l’intérieur comme de l’extérieur. Le dos est renforcé, tout comme les bretelles et, côté sécurité, il se ferme grâce à un lien et un rabat avec fermeture à sangle.
Jo : 165 € ou 135 € jusqu’au 06 novembre.

“Ambrose est la reine de la métamorphose” souligne la marque toulousaine. Il faut dire que son aspect tote bag cache la possibilité de la transformer en sac à dos en jouant avec la répartition des sangles en tissu. Hyper pratique, son poids léger et sa forme carrée la rendent pratiquement indispensable. Notez qu’il existe également une superbe trousse Didier.
Ambrose : 85 € ou 75 € jusqu’au 06 novembre.

À quand d’autres produits en lin huilé et pourquoi pas des vêtements ?

www.bhallot.eu

partagez cet article :