Ameublement Français : tous ensemble !

L’organisation professionnelle Ameublement Français vient de signer un accord avec la distribution pour promouvoir les meubles fabriqués sur notre territoire. Une super initiative qui met en avant les entreprises françaises dans les plus grandes enseignes du meuble.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas car, à partir d’aujourd’hui – et au moins jusqu’à fin septembre -, vous pourrez voir ce nouveau logo avec le hashtag “#meublez-vous français” dans tous les magasins d’une vingtaine d’enseignes. Ces grandes marques de la distribution ont répondu positivement à cette initiative qui concerne tous les budgets sans qu’aucun secteur ne soit favorisé plus qu’un autre. En effet, cette opération se déroule aussi bien chez But que chez Cinna, Gautier, Leroy Merlin ou Ligne Roset. La Camif et Conforama sont également de la partie tout comme Mr. Bricolage ou Fermob, pour n’en citer que quelques-unes. Le spectre de l’offre est plutôt large puisqu’il va de l’ameublement à l’aménagement de cuisine & salle de bains, en passant par la literie, la décoration intérieure et l’agencement de bureaux ou de magasins. On constate immédiatement qu’il y en a pour toutes les bourses et qu’il ne s’agit pas d’une opération séduction ultra ciblée. Bien au contraire, cet accord permet à toutes les clientèles d’être informées de la même manière sur la provenance des produits pour pouvoir acheter en pleine confiance – et conscience.

Un accord quasi historique qui montre qu’une filière complète est capable de s’organiser pour aller de l’avant dans l’intérêt des consommateurs et de notre économie. “Cet accord est le symbole fort de la volonté commune qu’ont enseignes et fabricants de promouvoir les savoir-faire français…”, explique Philippe Moreau, président de l’organisation Ameublement Français. Rappelons que la filière de l’ameublement, c’est plus de 40 000 emplois dans 14 370 entreprises, de l’ETI à la TPE familiale, des structures qui dynamisent nos régions. Une filière qui joue également la carte de la protection de l’environnement avec plus de 200 millions injectés pour financer la collecte, le recyclage et la revalorisation : pas moins de 590 000 tonnes collectées par les éco-organismes chargés de cette tâche dans 4 000 points de collecte. Enfin, face à la perspective d’une forte augmentation du chômage pour les mois à venir (notamment chez les jeunes), la filière se présente comme une porte ouverte de reconversion possible. Il faut savoir que 4 % de sa main-d’œuvre est en contrat d’apprentissage, soit l’une des plus dynamiques en France.

www.ameublement.com

Partagez cet article :