1083 x Max Vincent : des sandales pour l’été

Connue pour ses jeans et son engagement pour une économie raisonnée – c’est d’ailleurs l’une des rares à tenir ses engagements pour ne pas faire de soldes – la marque 1083 enrichit son offre avec ces sandales fabriquées en collaboration avec le sandalier Max Vincent.

Née dans les Alpes-de-Haute-Provence en 1975, l’entreprise Max Vincent s’est installée en 2007 à Romans-sur-Isère où elle s’est associée à l’entreprise 1083 créée par Thomas Huriez. Aujourd’hui, ces deux marques partagent les mêmes locaux dans l’ancienne usine Charles Jourdan et collaborent sur certaines collections comme, ici, avec des sandales de type tropéziennes ou tour de cheville qui mêlent le cuir et la toile de jeans.

Les deux modèles femmes, la Pompeï et la Bombay, associent un cuir au tannage semi-végétal sur une semelle en gomme de caoutchouc naturel à des brides en SuperDenim 100 % coton bio. Toutes ces matières viennent de France ou d’Europe. L’esprit 1083 est parfaitement identifiable avec l’utilisation des chutes de la confection de ses jeans pour la fabrication des brides. On retrouve dans cette collection l’inspiration des fameuses tropéziennes pour passer un été avec cette douce sensation de pieds nus tout en conservant un très bon maintien avec le confort de la semelle en gomme lors de la marche. À brides croisées ou parallèles, ces deux modèles s’accommodent de toutes les situations et s’accordent à tous les vestiaires féminins de l’été.

Il existe également un modèle homme avec des brides plus larges en SuperDenim et un cuir couleur miel. Un modèle chic/décontracté et confortable que l’on porte aussi bien avec un bermuda qu’avec un jeans légèrement roulé sur la cheville. Éco-conçues à partir de matières naturelles et recyclées, ces sandales sont marquées en profondeur du logo des deux marques dans le cuir de la semelle intérieure.

www.1083.fr

Partagez cet article :