Sojaxa : le soja français éco-responsable

Si vous cherchez une solution simple et directe pour adopter un comportement éco-responsable, commencez par votre alimentation. Dans le panel des produits disponibles sur le marché, le soja est certainement la légumineuse la plus adaptée à cette démarche et, comble de chance, on en trouve du made in France, et donc sans OGM.

Lorsqu’on parle alimentation et soja, on pense immédiatement à l’Asie, mais en vérité, plus de 55 % de la production mondiale se fait aux États-Unis. Bien sûr, le soja est originaire des régions chaudes du sud-est de l’Asie, mais 45 % des surfaces cultivées se trouvent sur le continent américain où il est cultivé malheureusement de manière intensive avec force engrais azotés et plants OGM, des techniques également en pratique au Brésil. Un soja dont nous sommes dépendants autant pour nourrir les animaux d’élevage que pour notre consommation domestique. C’est ce soja de consommation courante qui nous intéresse aujourd’hui car il représente un véritable challenge alimentaire et de santé publique pour la filière française.

Depuis plus de 30 ans, les membres de l’association Sojaxa (Alpro, Sojasun, Soy, St Hubert, LSDH) se sont unis autour de valeurs communes pour un soja sans OGM, créant une filière complète de la graine à l’assiette pour une transparence totale. De nombreux agriculteurs français sont engagés dans cette culture, que ce soit en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Alsace, Bourgogne-Franche-Comté ou Rhône-Alpes. Ces régions représentent à elles seules plus de 80 % de la production française avec exclusivement des variétés sans OGM et plus de 20 % en agriculture biologique.

Principales régions productrices en 2019.

Ainsi, lorsque les détracteurs du soja parlent de déforestation, il s’agit, selon le rapport de Greenpeace de juin 2019, uniquement de celui destiné à l’alimentation du bétail et non de celui utilisé pour les produits d’alimentation humaine. La filière sans OGM développée par les membres de Sojaxa est donc une garantie de qualité et de traçabilité de nature à rassurer les consommateurs, sachant que 35 % d’entre eux pensent à tort que le soja provient d’Asie ou d’Amérique du Sud. Face à cette confusion, les membres de Sojaxa vont profiter du Salon de l’Agriculture pour clarifier l’information et valoriser la filière du soja français. Il faut savoir que la culture OGM est interdite en France – comme partout en Europe -, mais pour autant selon l’étude menée par l’institut QualiQuanti, seuls 15 % des Français savent que les produits au soja commercialisés en France sont sans OGM et 31 % n’en ont aucune idée. Une fausse appréciation sachant que 100 % des aliments au soja produits en France par les membres de Sojaxa sont issus de soja français et donc sans OGM.

Les aliments au soja sont-ils issus de culture OGM ?

Sur un plan environnemental, le soja possède la particularité de fixer dans la terre l’azote contenu dans l’air pour assurer sa croissance. Non seulement il ne nécessite pas d’apport d’engrais azoté, mais en plus, il enrichit les sols pour les cultures suivantes comme le maïs. Pas besoin de pratiquer une déforestation pour le planter, il suffit de l’incérer dans un cycle de cultures alternées.

Côté alimentation, le soja français garanti sans OGM présente des caractéristiques nutritionnelles très intéressantes avec 9 acides aminés essentiels, peu d’acides gras saturés et des oméga-3 en quantité. Une légumineuse idéale pour une alimentation flexitarienne équilibrée entre la part du végétal et de l’animal. Les produits dérivés du soja fabriqués par les membres de Sojaxa s’inscrivent tout naturellement dans cette démarche éco-responsable qui touche aussi bien nos modes de production que de consommation.

Reste que les aliments dérivés du soja sont parfois décriés notamment pour les enfants de moins de 3 ans et pour les adultes sensibles aux phyto-estrogènes contenus dans les préparations. Une récente étude de l’UFC-Que Choisir met en avant la présence de ses perturbateurs endocriniens. À ce jour, rien n’est scientifiquement prouvé et les différents échanges entre L’UFC-Que Choisir et Sojaxa indiquent en substance que les aliments à base de soja ne doivent pas constituer l’essentiel de la consommation quotidienne. Tout le monde s’accorde au moins sur un point : les aliments à base de soja sont une alternative à la viande pour l’apport en protéines dans un régime alimentaire diversifié et équilibré. C’est donc dans l’excès, voire du tout soja, que le problème se pose véritablement.
Alors, si vous adhérez au régime flexitarien, le soja est une source de protéines saine et écologique, du moins pour le soja français ! Si vous voulez en savoir plus sur l’ensemble de cette filière, rendez-vous au Salon de l’Agriculture sur le stand de Terres Oléopro où les membres de Sojaxa vous feront découvrir leurs produits.

www.sojaxa.com

Partagez cet article :