Noé, le vase de la Gentle Factory

Déjà très engagée dans une mode responsable, La Gentle Factory va encore plus loin avec la fabrication des vases Noé en coton recyclé.

Si la mode est l’une des premières sources de pollution de la planète, c’est loin d’être le cas lorsqu’on parle de La Gentle Factory. Cette entreprise est dirigée depuis des années par Christelle Merter qui n’hésite pas à dire : “Si nous osons produire en France, c’est pour rendre le monde meilleur”. Depuis 2013, la marque s’est toujours impliquée dans la confection locale avec des matières premières écoresponsables ou bio. Un challenge de tous les instants pour ne pas céder à l’apparente simplicité du fabriqué ailleurs. 
À dire vrai, ce n’est pas la première fois que cette entreprise des Hauts-de-France, qui emploie une dizaine de personnes, s’investit dans la revalorisation des déchets textiles. On se rappelle la collecte et le recyclage de vieux jeans pour en faire des pulls, mais avec le projet Noé, c’est une nouvelle étape qui est franchie dans le recyclage et l’utilisation des matières ainsi récupérées.

Il aura fallu plus d’un an de recherches et de développement en collaboration avec Etnisi, pour présenter ces vases disponibles en trois tailles et trois couleurs. C’est donc avec cette entreprise lilloise spécialisée dans la revalorisation des matières premières usagées locales que Christelle Merter et son équipe ont imaginé ces objets de décoration. “Tous les ans, nos ateliers de confection jetaient à la poubelle des tonnes de chutes de tissus, un vrai désastre !”, indique-t-elle. L’idée de ces vases naît de sa rencontre avec Espérance Fenzy, le fondateur de Etnisi. Ensemble, ils trouvent le moyen de créer un matériau solide et étanche, c’est mieux pour un vase ! Il est composé à 20 % de coton recyclé et 80 % de résine recyclée. Il ne manque plus que la touche design. Christelle Merter fait alors appel à l’éco-designer Fleur Moreau qui imagine cette forme et cette finition brute. “Avec leur forme cylindrique de même diamètre, chacun de nos produits peut être façonné dans le même moule ce qui réduit l’impact du process de fabrication”, déclare Fleur Moreau.

Les chutes de coton sont collectées dans les ateliers de confection à proximité de La Gentle Factory. Les tissus sont broyés et réduits en une poudre qui est amalgamée à une résine recyclée. Cette matière est ensuite façonnée à la main dans des moules cylindriques de 13 cm de diamètre, puis portée à température pour obtenir la dureté requise. Pas moins de 6 heures sont nécessaires pour faire un vase, que ce soit le Noé Mini de 13 cm de hauteur, le Médium de 20 cm de hauteur ou le Maxi du haut de ses 27 cm. Tous sont disponibles en trois coloris : Terracotta, Marbré Noir ou Marbré Bleu Clair.

En proposant des objets de décoration, La Gentle Factory montre clairement que son engagement est total en matière de recyclage et de mode écoresponsable. Une initiative qui n’a pas manqué de séduire lors du dernier MIF Expo où étaient présentés ces vases, mais également sur la plateforme Ulule où elle a très vite dépassé son objectif de préventes. Gageons que d’autres objets utiles sortiront de cette collaboration entre une mode engagée, une entreprise à la pointe de la revalorisation des matériaux usagés et une éco-designer.

www.lagentlefactory.com

Partagez cet article :