L’application Ulys référence 33 000 bornes de rechargement

Photo C. Gasch pour Vinci Autoroutes.

Avec son application Ulys quotidiennement mise à jour, Vinci propose un outil performant qui donne en temps réel la géolocalisation des stations de rechargement électrique disponibles sur votre parcours, qu’il soit autoroutier ou secondaire, sans oublier les parkings et les aires de covoiturage.

Entamer un long trajet autoroutier avec une voiture électrique demande un peu de préparation et reste souvent un casse-tête car toutes les bornes ne sont pas très bien référencées tout au long du parcours. Si les véhicules haut de gamme possèdent une application embarquée permettant de géolocaliser ces bornes, il n’en est pas de même pour les autres voitures et les utilitaires. C’est donc avec un peu d’appréhension que l’on s’engage sur une autoroute, surtout lors d’un premier trajet.
Pour favoriser l’écomobilité sur tout le réseau autoroutier de France et ne pas limiter l’utilisation d’un véhicule électrique aux trajets domicile/travail, Vinci a doté son application Ulys d’une géolocalisation de près de 33 000 bornes de rechargement électrique accessibles sur l’ensemble des routes françaises et, bien évidemment, sur ses propres infrastructures.

Téléchargée plus d’un million de fois, cette application ne cesse de s’enrichir. Ainsi, depuis début avril, Ulys propose à ses utilisateurs de localiser l’ensemble des points de recharge situés à proximité et d’identifier ceux qui se situent sur le trajet qu’ils s’apprêtent à emprunter. Un outil indispensable afin de connaître les caractéristiques et la disponibilité des bornes, mais aussi de planifier sereinement un déplacement d’une distance supérieure à l’autonomie totale du véhicule. Grâce à des pictogrammes de couleur, vous pouvez rapidement retrouver les bornes équipée de la puissance adaptée à votre véhicule ainsi que les connecteurs proposés et le réseau auxquelles elles appartiennent.

Dans les prochains mois, cette application permettra également le paiement en ligne de la recharge ainsi que celui du péage et de plus de 450 parkings en France. L’écomobilité doit s’accompagner d’outils performants et surtout utiles pour le conducteur qui, grâce à toutes ces mesures, va peut-être envisager plus sereinement l’achat d’un véhicule électrique. Rappelons que le réseau autoroutier français représente près de 12 000 kilomètres dont près de 9 200 concédés à des sociétés autoroutières et équipés de 1 970 aires de service. Pour Vinci, cela représente près de 4 500 km en gestion directe avec 187 aires de services que le groupe entend équiper totalement avec des bornes de recharge électrique d’ici à 2023. Aujourd’hui, Vinci a déjà déployé environ 240 bornes sur 44 aires, soit 25 % de son objectif. Il faut savoir que l’installation d’une borne de grosse capacité réclame pratiquement 12 à 18 mois de travail entre l’appel d’offre, le raccordement au réseau haute tension, les travaux proprement dits et, bien évidemment, la fabrication de la borne. Les 240 bornes installées aujourd’hui ont été mises en chantier il y a presque deux ans. Autrement dit, patience, décarboner la route va prendre encore un peu de temps, mais l’histoire est en marche.

www.ulys.vinci-autoroutes.com

Partagez cet article :