Gustave & cie, une montre 24 h mono aiguille

La montre Jules est le tout nouveau modèle proposé par Gustave & cie. Il se distingue par son cadran 24 h à mono aiguille. Une autre manière d’apprécier le temps !

Créée en 2014 à Dijon par Timothée Barbier et Guillaume Rémond, la marque Gustave & cie se distingue à ses débuts par ses nœuds papillon en métal. Il faut dire que les deux amis sont déjà les créateurs de la marque de mobilier métallique Zhed. Passionnés de design et d’horlogerie, ils ne vont pas tarder à lancer leur première montre et, surtout, à se distinguer avec leur cadran 24 h et une seule aiguille chargée d’indiquer l’heure et les minutes.

Ils reviennent aujourd’hui avec un modèle entièrement assemblé en Bourgogne-Franche-Comté, près de Besançon, et, pour la première fois, autour d’un mouvement mécanique à remontage automatique. Avec ce cadran 24 h et une seule aiguille, on revient à l’essentiel avec un temps partagé en tranches égales, chaque graduation entre les repères horaires marquant un espace-temps de 10 minutes. On lit l’heure comme sur un cadran solaire mais, même la nuit ! Les deux fondateurs affirment : “Ce concept est un remède contre l’angoisse du temps qui fuit et un merveilleux moyen de le retenir et de changer sa philosophie de la vie…”.
La Jules a donc été conçue autour du mouvement russe Vostok 2431, une mécanique éprouvée à remontage automatique qui dispose d’une réserve de marche de 36 h. La montre est assemblée à Besançon puis préparée et contrôlée dans l’atelier parisien de Gustave & cie. Elle dispose d’une lunette interne que l’on peut tourner avec une couronne à 4 h. Cela permet non seulement d’utiliser la fonction double fuseau horaire – très pratique en voyage – ou lorsqu’on échange souvent avec un correspondant très éloigné. La Jules est étanche à 200 m et son boitier acier surmonté d’un verre saphir bombé est fait pour résister aux activités les plus intenses. La Jules sert également de boussole en pointant le soleil avec l’aiguille, la direction du Nord sera alors indiquée par la lettre N marquée sur le cadran. Ce dernier est proposé en trois coloris : le bleu marine évoquant la surface de la mer, le noir pour refléter ses profondeurs et le blanc telle l’écume qui habille les vagues. Les deux concepteurs voulaient rendre hommage à Jules Verne qui célébrait les océans dans son œuvre “20 000 lieues sous les mers” avec cette phrase : “La mer est le vaste réservoir de la nature”.

Chaque montre est livrée avec deux bracelets fabriqués à Besançon dans les ateliers de Gustave & cie. Un modèle Tropic en silicone, idéal en été pour les activités nautiques, et un second au choix en cuir au tannage végétal ou en toile synthétique Seaqual confectionnée à partir de plastique recyclé. Ces bracelets made in France sont disponibles en plusieurs couleurs et facilement interchangeables.
La Jules est lancée avec une campagne Kickstarter du 29 octobre au prix de 550 € pour les 100 premiers arrivés puis 590 € pour les 100 suivants et enfin 620 € pour les commandes enregistrées avant la fin de la campagne. Les premières livraisons commenceront mi-décembre 2021. Enfin, la Jules sera proposée au prix de 759 € après la campagne qui se termine le 30 novembre.

www.gustave-et-cie.fr

Partagez cet article :