Eovolt : le VAE pliant made in Bourges

On le sait, les vélos totalement made in France se comptent sur les doigts d’une seule main, et encore, on a souvent affaire à des marques très haut de gamme. La proposition de Eovolt est donc intéressante et se distingue de trois manières : d’abord en organisant tout le montage dans ses ateliers à Bourges, ensuite en restant dans une fourchette de prix abordable, enfin et surtout avec des VAE pliants.

Nombreux sont les automobilistes à la recherche d’un moyen de locomotion personnel et autonome pour parcourir les derniers kilomètres et pouvoir ainsi laisser leur voiture en périphérie des grandes villes et terminer à vélo. Idem pour les possesseurs de camping-car ou de bateaux qui cherchent un moyen de locomotion lorsqu’ils sont à l’étape. Le hic est qu’un vélo traditionnel ne tient pas dans un coffre auto, sauf les modèles pliants, bien évidemment. Reste, pour le VAE, que le principal obstacle à franchir est celui du poids, même en démontant la batterie. Chez Eovolt, on a résolu le problème avec un vélo ne dépassant pas les 14 kg au lieu des traditionnels 20 à 25 kg.

Photo taken with Focos

Quatre modèles sont proposés à partir du même cadre pliant fabriqué en Chine. Ces derniers présentent tous la particularité d’avoir leur batterie dans la tige de selle. Plus de batterie disgracieuse et terminée la crainte d’un vol de selle.

Quel que soit le modèle, une fois plié un Eovolt est d’une xtrême compacité.

Le City est le modèle de base. Proposé à 1 190 €, il permet de parcourir jusqu’à 50 km avec une assistance à 5 niveaux. Le Rétro à 1 290 € dispose des mêmes caractéristiques, mais avec des finitions plus glamour et une belle peinture vert clair. Le Sport reste dans la même définition, mais on retrouve un subtil capteur de couple qui permet de doser parfaitement son effort et de faire jouer son physique lorsqu’on le souhaite. Il hérite également d’une transmission par courroie en lieu et place de la chaîne et ce, pour un prix de 1 490 €. Enfin, le Confort est doté de roues de 20 pouces, de freins avant et arrière hydrauliques, d’une batterie de 14Ah qui porte son autonomie à 100 km. Il dispose également d’un dérailleur Shimano à 7 vitesses et tout cela pour un prix de 1 690 €.

Le moteur Brushless de 36 V-250 W commun à tous les modèles est situé dans le moyeu de la roue arrière et l’ordinateur de bord dispose d’un port USB pour la recharge d’un Smartphone. Tous ont le système Fold & Go qui permet de faire rouler le vélo une fois plié, idéal pour prendre les transports en commun sans avoir à le porter. Eovolt adopte une attitude en totale transparence sur l’origine des composants dont certains sont d’ailleurs introuvables en France comme les roues de 16 ou 20 pouces rayonnées à 36 trous. La petite PME qui emploie une dizaine de personnes est donc fière de se procurer toute la visserie en France, d’assurer tout le montage et de réaliser la peinture dans ses ateliers.

www.eovolt.com

partagez cet article :