Ecclo présente son jean upcyclé

Lancée il y a maintenant deux années, la marque Ecclo propose une mode entièrement confectionnée à partir de matière upcyclée chinée chez les fabricants. C’est ainsi qu’un lot conséquent de denim tissé en France est en passe d’être transformé en jeans pour femmes et hommes.

Pas moins de 38 rouleaux de denim ont été récupérés et vont être transformés en jeans. La distribution va se faire sur le site Ecclo avec un système de pré-ventes pour ne confectionner que les bonnes tailles et les bons modèles. Car lorsqu’on est engagé dans l’upcycling, autant le faire en respectant les règles d’une production raisonnée. “C’est sur les routes de France qu’est né le projet en rendant visite aux différents acteurs de l’industrie textile. Je me suis aperçu de la quantité importante de tissu qui dormait chez de nombreux fabricants. Pour éviter ce gaspillage et proposer des vêtements à l’impact des plus faibles, nous avons lancé des gammes upcyclées à partir de ces tissus de qualité surproduits, non conformes ou légèrement abimés”, déclare Rémy Renard, fondateur de la marque. Il est très vite rejoint par Émilie, styliste de 26 ans passée par Max Mara, Sébastien, à la direction artistique, et Sophie à la communication.

C’est donc au cours de leur recherche qu’ils trouvent plus de 1 900 mètres de denim bio qui dormaient dans les étagères de Tissage de France en Moselle, là où se développe le projet “Mon Coton” visant à redynamiser la filière. C’est la première fois que l’équipe d’Ecclo trouve un gisement si important de matière première sous la forme de 38 rouleaux d’un denim portant un léger défaut de tissage tous les 7 mètres. Un défaut parfois très visible, mais parfois facile à contourner au moment du patronage des futurs jeans. Ce stock inexploité prévu à l’origine pour la marque 1083 revêt plus d’un atout car, mis à part la culture du coton, toutes les étapes de la fabrication de ce denim ont été réalisées entre les Vosges et le Nord de la France.

C’est décidé, cette toile doit vivre et Rémy fait appel au Contino Groupe pour la confection de ses deux modèles pour femmes et deux pour hommes. L’atelier est situé à seulement quelques kilomètres et parfaitement adapté puisqu’il fabriquait auparavant pour 1083 et qu’il confectionne également sous sa propre marque : L’Usinier Français.

L’abondance de ce denim a été l’occasion d’expérimenter quelque chose de nouveau pour la jeune marque Ecclo puisque ces nouveaux modèles ont été créés en collaboration avec sa communauté après un vote pour déterminer la ou les coupes, la couleur du fil, la taille ou encore la longueur. Bilan, la matière a parcouru moins de 80 kilomètres pour rejoindre l’atelier de confection, et un peu plus de 1 000 jeans vont prochainement être proposés en pré-ventes sur le site au prix de 100 € à partir de la semaine 10. Soyez attentifs, car il n’y en aura pas pour tout le monde !

www.ecclo.fr

Partagez cet article :