Atelier Tuffery mise sur le chanvre français

Pour faire revivre la filière chanvrière en France, Atelier Tuffery et VirgoCoop associent leurs efforts depuis des mois pour que, en 2020, les jeans en chanvre de l’atelier de Florac soient confectionnés majoritairement avec une fibre française, ou mieux, de la Région Occitanie.

Deux solutions s’offraient à Atelier Tuffery et VirgoCoop : soit attendre que la filière du chanvre textile française soit prête à fournir un fil pour tisser un denim de qualité, soit se fournir immédiatement au plus près en Europe pour initier une nouvelle collection et voir rapidement quelles en étaient les retombées auprès des consommateurs. Le succès rencontré par les premiers modèles de jeans homme et femme montre que la seconde solution était de loin la plus pertinente. Outre l’engouement des clients pour cette matière, elle permet d’enclencher une prise de conscience de toute la filière française, que ce soit en Recherche & Développement comme de la part des partenaires locaux et des agriculteurs.

Le projet porté par Atelier Tuffery et VirgoCoop est de s’affranchir si possible du chanvre européen pour utiliser du chanvre local. Bien évidemment, toutes les opérations pour obtenir ce denim ne pourront pas se faire en France, comme c’est le cas pour d’autres filières industrielles. En effet, reste le problème de la filature dont tous les ateliers de production sont, à ce jour, en Europe de l’Est. Malgré tout, il ne s’agit que d’une opération parmi toutes celles permettant de fabriquer un denim de qualité. Par ailleurs, si l’intérêt des consommateurs se confirme pour le jeans en chanvre – ce qui semble être le cas -, cela ne pourra que favoriser la réflexion des principaux acteurs industriels sur la relocalisation de la filature, et peut-être faire naître des collaborations.

Champs de chanvre.

Les premiers mètres de ce denim en chanvre montrent tout le potentiel de cette plante qui, il faut le rappeler, pousse sans irrigation, sans chimie additive et amende les sols entre deux cultures de céréales. La toile de chanvre occupe une très bonne place dans l’histoire du vêtement pour ses qualités thermorégulatrices, sa douceur, sa solidité puisque les premiers cordages étaient réalisés en chanvre et sa propriété anti bactérienne.

Le projet mené sur le chanvre par Atelier Tuffery et VirgoCoop est donc à saluer car, outre une possible relocalisation de la filature dans les prochaines années, il favorise les circuits courts comme le tissage, la teinture, l’ennoblissement et la confection. Bref, la plus grande partie de la valeur ajoutée réalisée en France avec tout ce que cela engendre en termes de sauvegarde des savoir-faire et de maintien ou de création d’emplois. À suivre donc !

Retrouvez Atelier Tuffery sur l’Index

partagez cet article :