La montre 1977 de Pierre Lannier

Pour fêter ses 45 ans, l’horloger Pierre Lannier lance sa montre baptisée “1977” en édition limitée et entièrement fabriquée en France.

Née en Alsace en 1977, l’entreprise Pierre Lannier a toujours souhaité fabriquer en France et, depuis quelques années, a rapatrié une grande partie de sa production. Cette fois, avec la “1977”, la marque pousse encore plus loin le défi du fabriqué en France. Il faut dire que cette montre a été entièrement conçue et assemblée dans l’hexagone et que ses composants proviennent tous, à une exception près, du territoire français.
Il aura fallu plus de deux années de recherche et développement pour concevoir cette montre en hommage à l’année de création de l’entreprise. Elle sera disponible dès septembre 2022 en édition limitée à seulement 500 exemplaires sur le site de la maison horlogère.
Si, aujourd’hui, plus de 60 % des montres de la marque sont fabriquées dans l’atelier Pierre Lannier à Ernolsheim-Lès-Saverne, pour cette nouveauté, Pierre Burgun, actuel PDG, souhaite s’inscrire dans le renouveau actuel de l’horlogerie française en y apportant sa contribution. « Nous avons toujours défendu le savoir-faire français et, à travers ce projet inédit, nous nous positionnons comme un acteur majeur du renouveau de l’industrie horlogère française. Nous sommes d’ailleurs l’un des seuls horlogers français à utiliser autant d’éléments français dans la composition de cette montre – dont le mouvement, ici fourni par Pequignet Horlogerie. Grâce à la légitimité acquise au cours de nos 45 ans d’expérience, nous sommes convaincus que nous pouvons ouvrir à nouveau la voie du made in France à toutes les marques françaises d’horlogerie, jeunes et moins jeunes, et participer activement à l’effort collectif de revitalisation de la filière en France », déclare-t-il.

Pour parvenir à ses fins, l’entreprise s’est entourée des principaux acteurs de l’horlogerie française. D’abord, il y a Pequignet Horlogerie pour la réalisation du mécanisme automatique PL 1977 avec son disque de quantième totalement redessiné sur fond bleu avec seulement le chiffre 7 en rouge en référence à 1977. On retrouve également une texture spécifique en côte de Genève et le logo Pierre Lannier ajouré. La boîte est usinée par la maison Berthet Horlogerie fondée en 1877 par Joseph Berthet. Le boîtier conçu pour le modèle 1977 bénéficie ainsi de finitions haut de gamme : couronne vissée 19 crans, acier 316L, verre et fond saphir ainsi que nitruration de la lunette pour empêcher les rayures. Les aiguilles sont façonnées par La Pratique à Morteau spécialement pour cette nouvelle montre. Enfin, les cuirs utilisés proviennent de la tannerie Haas dans le Bas-Rhin qui fournit Chanel, Dior ou Hermès. Ces cuirs sont ensuite envoyés chez Sibra à Besançon pour la confection des bracelets avec une boucle spécifiquement créée par et pour Pierre Lannier avec un « PL » directement découpé sur la pièce en métal.

Faute de trouver le bon fournisseur dans l’hexagone, Pierre Lannier s’est tourné vers la manufacture helvète Cadratec pour la fabrication du cadran à la forme spécifique avec son effet bombé qui permet d’obtenir un reflet de la minuterie de la montre dans sa boîte. Le fond bleu soleillé, couleur signature de la maison, ainsi que les index en applique 3 facettes, viennent finaliser l’habillage de ce cadran original dans son extrême simplicité. Cette montre va séduire les passionnés qui pourront l’acquérir à partir de septembre au prix symbolique de 1 977 euros en référence à l’année de création de la maison horlogère et, pour aller jusqu’au bout de la démarche, cette montre est en cours de certification Origine France Garantie.

www.pierre-lannier.com

Partagez cet article :
×